Le Louvre masque le nom de donateurs controversés

FranceLe musée parisien a finalement dissimulé le nom de la famille Sackler à cause de son rôle dans la crise des opioïdes, responsable de dizaine de milliers de morts aux USA.

L'association américaine PAIN avait organisé une manifestation en juillet devant le musée.

L'association américaine PAIN avait organisé une manifestation en juillet devant le musée. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Leur patronyme, présent dans plusieurs salles du musée, prêtait à polémique: le musée parisien du Louvre a récemment masqué le nom de la famille Sackler, dont le laboratoire pharmaceutique est accusé d'être responsable de la crise des opiacés aux Etats-Unis.

Mercredi, les panneaux de plusieurs salles consacrées aux Antiquités orientales étaient recouverts de morceaux de scotch pour masquer la mention «aile Sackler», encore gravée sur les plaques. Contacté, le musée n'était pas en mesure de préciser quand le scotch avait été installé.

Cette section du Louvre arborait le nom de la famille américaine depuis un don de leur part en 1996. Début juillet, l'association américaine PAIN (Pain Addiction Intervention Now) avait organisé une manifestation devant le musée français, pour lui demander de débaptiser cette aile.

Menée par la photographe Nan Goldin, ancienne accro aux antidouleurs, l'organisation milite pour inciter les institutions culturelles à s'éloigner de la famille Sackler, au vu de son rôle dans la crise des opioïdes responsable de dizaine de milliers de morts aux Etats-Unis.

Le «nommage» d'une salle dure «20 ans»

Le président du Louvre, Jean-Luc Martinez, avait réagi mardi sur RTL en expliquant que le musée n'a «pas à débaptiser ces salles puisqu'elles ne portent plus le nom de Sackler»: les règles internes à l'institution prévoient que le «nommage» d'une salle dure «20 ans» maximum, avait-il expliqué. Sous-entendu: le nom «Sackler» ne serait plus associé au Louvre depuis 2016.

Le musée aurait-il oublié d'effacer les mentions «aile Sackler» sur ses panneaux depuis trois ans? Interrogé à ce sujet, le Louvre s'est refusé à tout autre commentaire.

«C'est une satisfaction, même si elle est un peu en demi-teinte, vu la façon dont le Louvre agit», a réagi un porte-parole de PAIN, en saluant cette prise de distance. L'association «a pour politique de féliciter les institutions qui prennent ce genre de décisions, on aimerait juste que ce soit fait officiellement», a-t-il ajouté.

Ces derniers mois, la National Portrait Gallery et la Tate Gallery de Londres, le Metropolitan Museum ou encore le Guggenheim de New York (Etats-Unis) ont renoncé aux dons des Sackler face à cette polémique. Mais le Louvre «est le premier à débaptiser. Ça va être un exemple suivi par d'autres musées», a-t-il espéré.

Très influents au sein du gotha new-yorkais, les Sackler ont construit leur réputation grâce au mécénat et bâti leur fortune sur l'OxyContin. Ce puissant antidouleur est accusé d'être à l'origine de la crise des opiacés qui a fait 47'000 morts par overdose aux Etats-Unis en 2017. (ats/nxp)

Créé: 17.07.2019, 21h11

Articles en relation

L'architecte Ieoh Ming Pei est mort

Architecte Le légendaire architecte sino-américain, décédé ce jeudi à 102 ans, avait notamment imaginé la pyramide du Louvre. Plus...

Un collage géant dévoile «le secret» du Louvre

France Pour fêter les 30 ans de la Pyramide du Louvre, l'artiste JR a créé un collage géant sur la Cour Napoléon. Plus...

Record de fréquentation pour le Louvre

France Avec plus de 10 millions de visiteurs en 2018, la fréquentation du musée du Louvre à Paris a battu un nouveau record. Plus...

Le Louvre Abu Dhabi attire les foules

Culture Plus d'un million de visiteurs se sont pressés dans le musée d'Abou Dhabi depuis son ouverture, il y un an. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.