Passer au contenu principal

Droit des enfantsLa Lituanie interdit les châtiments corporels

Les élus ont banni totalement la violence à l'égard des enfants, après la mort d'un bambin de 4 ans qui avait choqué le pays.

Keystone

Le parlement lituanien a adopté mardi l'interdiction totale du châtiment corporel des enfants. Ce vote intervient un mois après le décès d'un garçon de 4 ans, battu à mort par sa mère et son compagnon.

Des tests ont révélé que le couple avait consommé de la méthamphétamine avant de s'en prendre à l'enfant. L'événement a particulièrement choqué la population de ce petit pays balte.

La députée Dovile Sakaliene a déclaré que la mort de ce petit garçon avait fait comprendre aux Lituaniens que «la violence pouvait provoquer très rapidement de graves blessures, et pourquoi il était important d'éviter la première fessée».

Des activistes pour les droits de l'enfant avaient déposé au parlement une pétition signée par plus de 30'000 personnes, dont de nombreuses célébrités, appelant à voter pour la nouvelle loi. Un amendement de loi en ce sens a été voté sans aucune voix contre par 116 députés de sa chambre basse, qui en compte 141.

Violation des droits de l'enfant

Le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Nils Muiznieks, originaire de la Lettonie voisine, a aussitôt salué ce vote. «Je salue le vote d'aujourd'hui (...) en #Lituanie qui interdit toutes les formes de violence envers les enfants, y compris le #châtimentcorporel», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

L'organisation internationale de défense des droits de l'homme Human Rights Watch a salué cette nouvelle législation, qui fait de la Lituanie le 52e pays à proscrire le châtiment corporel des enfants. «La Lituanie rejoint le cercle de pays de plus en plus nombreux qui estiment que ce genre de pratique est une violation des droits de l'enfant et de leur intégrité physique», a déclaré un de ses responsables, Bede Sheppard.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.