Passer au contenu principal

Lien établi entre vent sec et vague de chaleur

Une étude démontre la relation entre des périodes de sécheresse dans les pays du sud et des épisodes caniculaires en Europe.

La Suisse va très probablement connaître son troisième été le plus chaud depuis le début des mesures. (Vendredi 23 août 2019)
La Suisse va très probablement connaître son troisième été le plus chaud depuis le début des mesures. (Vendredi 23 août 2019)
Keystone
Selon une étude parue dans la revue Nature Geoscience, les périodes de sécheresse dans les pays du sud tendent à accentuer les vagues de chaleur en Europe. (Mardi 20 août 2019)
Selon une étude parue dans la revue Nature Geoscience, les périodes de sécheresse dans les pays du sud tendent à accentuer les vagues de chaleur en Europe. (Mardi 20 août 2019)
Keystone
Une nonne brave le soleil au Vatican (Jeudi 27.06.2019)
Une nonne brave le soleil au Vatican (Jeudi 27.06.2019)
Keystone
1 / 25

Les périodes de sécheresse dans les pays du sud tendent à accentuer les vagues de chaleur en Europe. C'est ce qu'indique une étude de chercheurs des universités de Gand (B) et de Wageningue (NL) publiée dans la revue britannique Nature Geoscience.

Responsable de la chaleur anormale

À l'aide de données satellites et de modèles, les scientifiques ont pu déterminer que les déplacements d'air chaud depuis les zones de forte sécheresse étaient responsables d'environ 30% de la chaleur anormale qui avait été constatée lors des vagues de chaleur de 2003 et 2010 en Europe.

Les deux phénomènes, sécheresse dans le sud, puis chaleur ailleurs, semblent se succéder, ont remarqué les chercheurs. Les deux épisodes de chaleur extrême vécus cet été sur le Vieux-Continent peuvent également être liés à ce phénomène, a communiqué l'Université de Gand (UGent) mardi.

Des changements brusques dans la direction du vent déplacent de l'air chaud depuis les zones sèches. La chaleur est encore accentuée par les conditions de sécheresse, alors qu'habituellement cet air chaud «est refroidi en chemin, par la végétation et les océans», explique Dominik Schumacher (UGent), auteur principal de l'étude.

«Jusque loin sur le continent»

C'est ainsi que durant cet été, «à cause de conditions sèches en France et en Espagne, de l'air chaud et sec d'Afrique du Nord a pénétré jusque loin sur le continent». En 2003 et 2010, la situation était similaire, mais avec de l'air provenant de territoires eurasiatiques souffrant alors d'une sécheresse extrême.

L'explication d'un lien entre vent sec et vague de chaleur est «d'importance pour les stratégies qui déterminent comment gérer idéalement les changements climatiques», estime le professeur gantois Diego Miralles.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.