La leçon de Macron à un chômeur passe mal

FranceLe président de la République a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux après avoir invité un jeune homme à changer de secteur.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Du travail dans la restauration, «je traverse la rue, je vous en trouve» : Emmanuel Macron suscitait dimanche un flot de commentaires sur les réseaux sociaux, après avoir conseillé à un jeune horticulteur au chômage de se réorienter vers ce secteur en manque de bras.

«J'ai 25 ans, j'ai beau envoyer des CV et des lettres de motivation, ça ne fait rien», a lancé samedi au président ce jeune homme, allé au palais de l'Elysée à l'occasion des journées du patrimoine. «Vous voulez travailler dans quel secteur ?», l'interroge alors M. Macron. «Horticole», lui répond son interlocuteur.

Le chef de l'Etat lui suggère alors de changer de secteur. «Si vous êtes prêt et motivé, dans l'hôtellerie, les cafés et la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu'ils cherchent des gens. Pas un ! Hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue, je vous en trouve !», poursuit le président de la République en désignant d'un geste les rues alentour.

«Moi personnellement ça ne me pose pas de problèmes. Mais je donne mon CV et ils ne me rappellent jamais», répond le jeune homme. Emmanuel Macron insiste : «Vous faites une rue avec tous les cafés et les restaurants... Franchement, je suis sûr qu'il y en a un sur deux qui recrute en ce moment. Allez-y !». «Entendu, merci», dit le jeune homme tandis que le président lui serre la main.

Ce n'est pas la première fois que le chef de l'Etat répond à des chômeurs qui l'interpellent dans ses bains de foule, en insistant sur le manque de main-d'oeuvre dans certaines filières, alors que la France affiche un taux de chômage aux alentours de 9%.

Son conseil suscitait dimanche de nombreux commentaires acerbes sur les réseaux sociaux, l'accusant de méconnaître la réalité du chômage, particulièrement élevé chez les jeunes.

Depuis son élection, le président s'est vu accuser à plusieurs reprises de tenir des propos hautains, notamment quand il a évoqué le «pognon de dingue» des aides sociales, ou les «Gaulois réfractaires».

Christophe Castaner, le patron du parti présidentiel La République en marche, a vivement récusé dimanche toute volonté d'Emmanuel Macron de «maltraiter les chômeurs».

«Vous préférez la langue de bois ? (...) Moi, je préfère un président de la République qui dit la vérité», a-t-il lancé sur la radio RTL et la chaîne de télévision LCI. (afp/nxp)

Créé: 16.09.2018, 17h15

Articles en relation

«Nous pouvons éradiquer la grande pauvreté»

France En présentant sa stratégie contre la pauvreté, le président Macron rappelle qu’En Marche a aussi une jambe gauche. Plus...

Macron veut éradiquer la grande pauvreté

France Le président français estime qu'il est possible de lutter contre la grande pauvreté «en une génération». Pour ce faire, il a présenté jeudi un plan d'action. Plus...

Brigitte Macron invitée dans une série TV

France La première dame française va faire une apparition dans la mini-série «Vestiaires», samedi soir. Plus...

Fidèle de Macron à la tête de l'Assemblée nationale

France Chef de file du groupe LREM et proche du président français, Richard Ferrand a été modestement élu à la présidence de l'institution mercredi. Plus...

«Nous avions eu un très bon contact, et ça s’est confirmé»

Visite de travail à l’Élysée Alain Berset pensait accord institutionnel, Emmanuel Macron pensait Rafale. Récit d’une rencontre sans pantalon blanc. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...