Le dialogue continue au Venezuela

Amérique latineGouvernement et opposition se sont mis d'accord à la Barbade sur une plateforme de dialogue permanente sur la situation au Venezuela.

Nicolas Maduro a affirmé à plusieurs reprises que le dialogue «continuerait» avec l'opposition.

Nicolas Maduro a affirmé à plusieurs reprises que le dialogue «continuerait» avec l'opposition. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement et l'opposition au Venezuela se sont mis d'accord sur la mise en place d'une plateforme de dialogue permanente, après avoir conclu une session de pourparlers à la Barbade, a-t-on annoncé jeudi de source officielle norvégienne.

«Une plateforme a été mise en place qui travaillera de manière continue et rapide, afin d'arriver à une solution négociée et dans le cadre des possibilités offertes par la Constitution», a indiqué le ministère des Affaires étrangères norvégien dans un communiqué rendu public à Caracas.

Les délégations du gouvernement et de l'opposition étaient réunies depuis lundi à la Barbade pour un troisième round de pourparlers depuis mai, menés sous les auspices de la Norvège. Les deux premières réunions organisées à Oslo en mai n'ont donné aucun résultat tangible.

Consultations

«Il est prévu que les parties mènent des consultations pour pouvoir avancer dans les négociations», a ajouté le ministère, sans donner de date sur de nouvelles rencontres. Des sources au sein des deux parties ont confirmé à l'AFP la fin des pourparlers à la Barbade.

Le gouvernement norvégien enjoint aussi les deux parties à prendre «un maximum de précautions dans leurs commentaires et déclarations en relation avec le processus» de dialogue.

«J'exprime une nouvelle fois ma reconnaissance aux deux parties pour leurs efforts et leur esprit de coopération et je remercie le gouvernement de la Barbade pour son hospitalité», a ajouté la ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide, citée dans le communiqué.

Le dialogue «continuera»

La semaine dernière, l'opposant Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, avait écarté de nouvelles négociations après la mort en détention «après avoir été torturé» du capitaine de corvette Rafael Acosta Arevalo. Le soldat était accusé par le gouvernement d'avoir voulu participer à une «tentative de coup d'Etat» déjouée. De son côté, Nicolas Maduro a affirmé à plusieurs reprises que le dialogue «continuerait» avec l'opposition.

Outre le bras-de fer politique entre le dirigeant socialiste et le chef de file de l'opposition, le Venezuela, pays aux plus grandes réserves pétrolières du monde, traverse la pire crise économique de son histoire récente.

L'hyperinflation devrait atteindre les 10'000'000% en 2019, selon le FMI. Les pénuries de médicaments et d'essence se multiplient et un quart de la population a besoin d'une aide humanitaire d'urgence, d'après l'ONU. (afp/nxp)

Créé: 12.07.2019, 00h48

Galerie photo

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président»

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président» Deux présidents se faisaient face au Venezuela après que le président du Parlement, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé «président» par intérim

Articles en relation

Reprise du dialogue : Maduro «optimiste»

Venezuela Le président vénézuélien a affiché son optimisme après la reprise du dialogue avec l'opposition à la Barbade lundi. Plus...

Reprise du dialogue sur l'île de la Barbade

Venezuela L'opposition et le gouvernement vénézuéliens doivent reprendre le dialogue cette semaine afin de trouver une solution à la crise. Plus...

Coup de froid entre l'ONU et Caracas

Droits humains Le Venezuela «réfute catégoriquement» les allégations de l'ONU sur un nombre présumé «élevé» d'exécutions extrajudiciaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.