L'ex-président panaméen extradé vers son pays

Etats-UnisAvant de quitter sa prison de Miami, Ricardo Martinelli, qui devra répondre d'accusations d'espionnage et détournement, a ironisé, pouce levé, être « prêt pour regarder le Mondial!»

Ricardo Martinelli, ici en 2015, s'exprimait devant la presse.

Ricardo Martinelli, ici en 2015, s'exprimait devant la presse. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-président du Panama Ricardo Martinelli a été extradé lundi par les Etats-Unis vers son pays, où il est accusé d'avoir espionné des opposants politiques et des journalistes quand il était au pouvoir, ont constaté des journalistes à l'aéroport de Miami.

L'ancien chef d'Etat a été extrait à l'aube de la prison fédérale de Miami et conduit à l'aéroport menottes aux poignets. «Je suis prêt pour regarder le Mondial!» a-t-il lancé aux journalistes en levant le pouce, à son arrivée à l'aéroport à bord d'un véhicule de police. Il a ensuite pris place à bord d'un avion qui a décollé quelques instants plus tard à destination du Panama.

M. Martinelli, 66 ans, est accusé d'avoir détourné des fonds publics pour créer un réseau d'espionnage étatique lorsqu'il était à la tête du pays entre 2009 et 2014. Il aurait placé sur écoute téléphonique plus de 150 personnes, dont des hommes politiques et des journalistes. Il est également impliqué dans une vingtaine de dossiers de corruption, mais ceux-ci n'apparaissant pas dans la demande d'extradition adressée aux Etats-Unis, il ne pourra être jugé pour ces faits une fois de retour dans son pays.

L'ancien président avait fui aux Etats-Unis en 2015. Il avait été arrêté à Miami en juin 2017 et incarcéré dans l'attente de l'examen de la demande d'extradition formulée par le Panama, à laquelle le département d'Etat américain a donné vendredi son feu vert définitif. (afp/nxp)

Créé: 11.06.2018, 13h01

Articles en relation

Une usurpation de propriété d'un hôtel Trump?

Panama La justice de Panama a ouvert une enquête sur une éventuelle usurpation de propriété d'un hôtel luxueux, lié à Donald Trump. Plus...

Odebrecht admet avoir versé des pots-de-vin

Panama Le géant brésilien du BTP a reconnu jeudi avoir versé plusieurs millions de dollars aux fils d'un ex-président du Panama. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.