Le Kurdistan irakien revotera le 1er novembre

ElectionsLe gouvernement régional autonome du Kurdistan irakien (GRK) va organiser des élections présidentielles et parlementaires.

Les Kurdes d'Irak se rendent aux urnes se rendront à nouveau aux urnes le 1er novembre.

Les Kurdes d'Irak se rendent aux urnes se rendront à nouveau aux urnes le 1er novembre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un célèbre opposant au président Massoud Barzani est le seul candidat en lice - de ces nouvelles élections prévues le 1er novembre - pour devenir le nouveau dirigeant de la région.

«A la clôture des candidatures mardi, nous avons reçu tous les documents nécessaires permettant à Mohammad Toufic Rahim d'être candidat à la présidence du Kurdistan. Il est le seul à avoir fait acte de candidature», a affirmé mardi à l'AFP le chef de la Commission électorale, Yari Hadji Omar, joint par téléphone.

«La commission doit maintenant examiner les documents et accepter sa candidature», a-t-il ajouté. Mohammad Toufic Rahim, ancien peshmerga de 64 ans, appartient au parti Goran, vivement opposé à M. Barzani et à l'extension de son mandat. Il avait été ministre de l'Industrie dans le premier gouvernement irakien après la chute de Saddam Hussein, en 2003.

Référendum rejeté par Bagdad

Massoud Barzani, héritier d'une longue lignée de combattants indépendantistes kurdes, est président du gouvernement autonome depuis sa création en 2005. Il continue de diriger la région malgré l'expiration de son second mandat en 2013.

Pour les élections législatives, 21 listes ont été approuvées par la Commission électorale. La campagne électorale débutera le 15 octobre, a ajouté Rudaw TV, citant le président de la Haute Commission des élections et du référendum, Hendrean Mohammed.

La région a voté massivement pour l'indépendance lors d'un référendum d'autodétermination rejeté par Bagdad et les pays voisins le 25 septembre. Le GRK n'a cependant pas proclamé l'indépendance.

Bagdad refuse de discuter de la sécession du Kurdistan. Le gouvernement irakien a imposé un blocus aérien à la région le 29 septembre pour la contraindre à renoncer au contrôle de ses aéroports et à annuler le résultat du référendum. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2017, 15h32

Galerie photo

La chronologie de la guerre en Irak

La chronologie de la guerre en Irak L'invasion de l'Irak par les troupes américaines débutait le 19 mars 2003. Retour en images sur ce conflit qui a permis de renverser le dirigeant Saddam Hussein.

Galerie photo

En images, la bataille de Mossoul, en Irak

En images, la bataille de Mossoul, en Irak L'opération pour reprendre au groupe Etat islamique la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, a commencé le 17 octobre 2016.

Articles en relation

L'Iran gèle les échanges de produits pétroliers

Kurdistan irakien L'Iran a fermé les vannes pétrolières depuis et vers le Kurdistan irakien, samedi. Une décision prise après le référendum d'indépendance. Plus...

Le Kurdistan irakien de plus en plus isolé

Blocus aérien Bagdad a bloqué les vols internationaux vendredi après le scrutin contesté des Kurdes irakiens. Plus...

Ruée vers les aéroports du Kurdistan d'Irak

Scrutin contesté Une première mesure de rétorsion a été prise par les autorités irakiennes après le scrutin contesté des Kurdes irakiens. Bagdad bloque les vols internationaux. Plus...

Le Premier ministre exige l'annulation du référendum

Irak Alors que l'officialisation d'un «oui» massif pour l'indépendance du Kurdistan se dessine, Haider al-Abadi a exigé l'annulation des résultats. Plus...

Les Kurdes dans l'attente d'un «oui»

Irak Le scrutin sur l'indépendance du Kurdistan irakien devrait récolter plus de 90% de oui. Les résultats sont attendus mercredi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mugabe démissionne
Plus...