Kim Jong-un inspecte un sous-marin

Corée du NordLe dirigeant nord-coréen a inspecté mardi un nouveau sous-marin dans un contexte d'impasse avec Washington.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a inspecté un nouveau sous-marin, prêtant une attention particulière à son système d'armes de combat, une semaine après la mise en garde de Pyongyang contre de prochaines manoeuvres militaires entre Séoul et Washington.

Le sous-marin sera déployé en mer de l'Est, également appelée mer du Japon, a rapporté l'agence officielle nord-coréenne KCNA sans plus de détails sur l'engin ou le site de l'inspection. «Le Leader Suprême a appris tous les détails sur ses données opérationnelles et tactiques et système d'armes de combat», ajoute l'agence.

La semaine dernière, la Corée du Nord avait averti que des exercices militaires imminents entre Washington et Séoul pourraient avoir des répercussions sur la reprise annoncée de ses pourparlers avec les Etats-Unis, laissant entendre qu'elle pourrait revoir son moratoire sur ses essais balistiques et nucléaires.

Aucune rencontre

Le mois dernier Donald Trump et Kim Jong Un étaient convenus, lors d'une rencontre impromptue dans la Zone démilitarisée qui divise la péninsule, de reprendre les discussions nucléaires après des mois de blocage. Mais aucune rencontre n'a eu lieu pour l'heure entre les deux parties.

Près de 30'000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud et les exercices annuels qu'ils mènent avec des dizaines de milliers de soldats sud-coréens n'ont jamais manqué de courroucer Pyongyang. Le Nord les considère comme la répétition générale de l'invasion de son territoire.

L'échelle de ces manoeuvres prévues au mois d'août a été réduite pour faciliter le dialogue avec le Nord mais celui-ci a dénoncé une «violation claire» de la déclaration commune signée en juin 2018 à Singapour par le président américain et le dirigeant nord-coréen lors de leur premier sommet.

A Singapour, les deux leaders avaient adopté un texte flou sur la «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne» et convenu de nouer des relations bilatérales d'un genre «nouveau». (afp/nxp)

Créé: 23.07.2019, 05h44

Articles en relation

Tirs de semonce de Séoul contre un jet russe

Corée du Sud La Corée du Sud a annoncé mardi avoir procédé à des tirs de semonce contre un avion russe accusé de violer son espace aérien. Moscou dément. Plus...

Les tweets élogieux sur Pyongyang passent mal

PDC Vaud La section vaudoise du Parti démocrate-chrétien condamne les déclarations de son chef de file Claude Béglé sur la Corée du Nord. Plus...

Corée du Nord: 99,98% de participation lors d'élections

Élections Comme à chaque scrutin en Corée du Nord, la participation a frôlé les 100% ce dimanche lors d'élections locales. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.