Passer au contenu principal

ManchesterTrois hommes ont été interpellés

Il «semble probable» que l'auteur de l'attentat de Manchester n'a pas agi seul. Amber Rudd, la ministre britannique de l'Intérieur, l'a déclaré mercredi matin.

La police britannique chargée de l'enquête sur l'attentat de Manchester, a annoncé avoir demandé à la Libye d'extrader le frère de l'auteur de cet attentat-suicide. (Mercredi 1er octobre 2017)
La police britannique chargée de l'enquête sur l'attentat de Manchester, a annoncé avoir demandé à la Libye d'extrader le frère de l'auteur de cet attentat-suicide. (Mercredi 1er octobre 2017)
Keystone
Ariana Grande va reprendre mercredi soir à Paris sa tournée mondiale interrompue après l'attentat de Manchester perpétré contre ses fans, avec un concert sous haute sécurité au lendemain de l'agression d'un policier devant Notre-Dame de Paris. (Mercredi 7 juin 2017)
Ariana Grande va reprendre mercredi soir à Paris sa tournée mondiale interrompue après l'attentat de Manchester perpétré contre ses fans, avec un concert sous haute sécurité au lendemain de l'agression d'un policier devant Notre-Dame de Paris. (Mercredi 7 juin 2017)
AFP
Un attentat est survenue dans une salle de spectacle, lundi soir, à Manchester. (Mardi 23 mai 2017)
Un attentat est survenue dans une salle de spectacle, lundi soir, à Manchester. (Mardi 23 mai 2017)
1 / 101

Invité sur la BBC, la secrétaire au Home Office a confirmé que Salman Abedi était connu des services de sécurité britanniques avant son passage à l'acte lundi soir à la sortie d'un concert d'Ariana Grande à la Manchester Arena.

«Il semble probable, possible, qu'il n'a pas agi seul, les services de renseignement et la police remontent par conséquent leurs pistes afin d'obtenir toutes les informations dont ils ont besoin pour assurer notre sécurité», a-t-elle dit au micro de la BBC.

Trois hommes ont été arrêtés mercredi dans le sud de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre), «en lien» avec l'enquête sur l'attentat de lundi dans une salle de concert de la ville, a annoncé la police.

Des fuites

La ministre a regretté au passage que des éléments de l'enquête aient fait l'objet de fuites à l'étranger et a indiqué que Londres avait clairement informé ses alliés que cela ne devait pas se reproduire.

Seule l'identité du tueur présumé de la Manchester Arena a été divulguée par les autorités britanniques. Les éléments biographiques le concernant ont été diffusés notamment de sources proches des renseignements américains, citant leurs homologues britanniques.

Passé par la Syrie

L'auteur de l'attentat qui a fait 22 morts, dont des enfants, à la sortie d'un concert lundi soir à Manchester (Grande-Bretagne), est «sans doute» passé par la Syrie, a déclaré mercredi le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb.

«Aujourd'hui nous ne savons que ce que les enquêteurs britanniques nous ont appris», a dit le ministre lors d'une interview à la chaîne BFMTV. Il s'agit de «quelqu'un de nationalité britannique, d'origine libyenne mais qui avait grandi en Grande-Bretagne et qui, tout d'un coup, après un voyage en Libye puis sans doute en Syrie, se radicalise et décide de commettre cet attentat».

Ce suspect, mort dans l'explosion qu'il a provoquée lundi, a «peut-être» bénéficié de l'appui d'un réseau, a poursuivi Gérard Collomb, ses liens avec le groupe Etat islamique (EI) étant en tout cas «avérés». Mardi, l'EI a revendiqué l'attaque.

«Blessures traumatiques graves»

Une vingtaine de blessés touchés dans l'attentat suicide commis lundi soir à Manchester sont toujours dans un état critique, a annoncé mercredi matin sur Sky News un responsable des services de santé. Vingt-deux personnes ont été tuées dans l'attaque à la sortie du concert d'Ariana Grande.

Jon Rouse, qui dirige les services de santé dans la région du Grand Manchester, a précisé que ces victimes se battaient contre des «blessures traumatiques graves». «Nous traitons à présent 64 personnes, sur lesquelles environ 20 sont en soins intensifs, ce qui signifie qu'ils reçoivent des soins très urgents», a-t-il détaillé.

«Nous avons affaire à des lésions d'organes majeurs, de graves blessures au niveau des membres», a-t-il dit, ajoutant qu'une très longue convalescence attendait ces blessés.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.