Passer au contenu principal

Joachim Son-Forget largement en tête parmi les Français de Suisse

Le radiologue du CHUV pense déjà au travail qui l'attende demain pour l'Assemblée nationale.

Joachim Son Forget
Joachim Son Forget
Keystone

Joachim Son Forget aurait de quoi jubiler. A 21h30, le candidat En Marche des Français de Suisse (et du Liechtenstein) semblait très largement en tête dans 28 bureaux de vote sur un total d'une quarantaine au total (avec même près de 75% des voix à Zurich!). «Evidemment, je suis content, en particulier pour tous ceux qui se sont mobilisés depuis un an. Mais je pense déjà à demain, au travail à accomplir au sein de l’Assemblée nationale. C’est un défi plus difficile que de remporter une élection.»

Que pense-t-il de l’écrasante majorité parlementaire remportée par le parti présidentiel? Est-ce un avantage ou cela risque-t-il d’encourager les divisions au sein d’une formation extrêmement hétéroclite? «Clairement, c’est un vrai avantage, une situation inédite qui va nous permettre de voter les réformes que nous avons annoncées et dont tout le monde connaît les grandes lignes. On n’a pas cessé de nous prédire l’échec, à chaque étape de la campagne électorale, mais nos différences au sein d’En Marche, ce sont des richesses dans la mesure où nous partageons une même vision.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.