Jérusalem: Trump n'ira pas inaugurer l'ambassade

IsraëlLe président américain sera représenté par John Sullivan, numéro deux de la diplomatie, et par sa fille et conseillère Ivanka Trump.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir laissé planer le doute pendant plusieurs semaines, Donald Trump ne se rendra finalement pas à l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem la semaine prochaine.

Le président américain avait annoncé en décembre sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, marquant une rupture avec ses prédécesseurs, démocrates comme républicains.

La Maison Blanche a publié lundi la liste de la délégation présidentielle qui se rendra à Jérusalem pour ce transfert controversé, prévu le 14 mai pour coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'Etat d'Israël.

Dirigée par John Sullivan, numéro deux de la diplomatie américaine, elle comptera dans ses rangs Ivanka Trump, fille et conseillère du président, et son époux Jared Kushner, également conseiller de l'exécutif. L'émissaire du président américain pour le Proche-Orient, Jason Greenblatt, et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, feront aussi partie de la délégation.

Casus belli pour les Palestiniens

Début mars, lors de la visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avec lequel il entretient des relations étroites, M. Trump avait évoqué la possibilité d'être présent lors de l'inauguration, martelant sa «fierté» d'avoir décidé, en dépit de multiples mises en garde internationales, de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu.

«Je pourrais y aller», avait-il lancé il y a dix jours lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel, alimentant de nouveau les spéculations. M. Trump avait insisté sur le manque de «courage» de tous ses prédécesseurs sur ce dossier.

La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël est un casus belli pour les dirigeants palestiniens qui revendiquent Jérusalem-Est, occupée puis annexée par Israël, comme la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. (afp/nxp)

Créé: 07.05.2018, 20h22

Abbas demande aux latinoaméricains de ne pas transférer leur ambassade à Jérusalem

«Nous espérons que certains pays du continent américain ne transfèreront pas leur ambassade à Jérusalem car cela est contraire à la légalité internationale», a déclaré Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, en visite lundi au Venezuela.

Le Paraguay étudie une telle possibilité avec les autorités israéliennes, ont déclaré lundi à l'AFP des sources diplomatiques.

Articles en relation

Roumanie: ambassade à Jérusalem en vue

Proche-Orient Selon le chef de la majorité roumaine, Bucarest compterait transférer à son tour son ambassade en Israël à Jérusalem. Plus...

A Jérusalem, l'ambassade ouvrira «avant fin 2019»

Etats-Unis Le vice-président américain Mike Pence a assuré lundi devant le Parlement israélien que l'ambassade américaine en Israël ouvrirait à Jérusalem avant fin 2019. Plus...

Trump n'ira pas inaugurer l'ambassade à Londres

Grande-Bretagne Le président américain en a profité pour critiquer son prédécesseur qui avait, à ses yeux, bradé «l'ambassade la mieux située et la plus agréable» à Londres. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...