Passer au contenu principal

Jérusalem est au bord de la «guerre de religion»

Tension maximum dans la Ville sainte. Les rumeurs sur un futur partage de l’Esplanade des Mosquées font éclater la violence

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.
Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.
Sebastian Scheiner, AFP

Jets de pierres, de pétards et de bouteilles incendiaires contre grenades assourdissantes et lacrymogènes. Palestiniens et gardes-frontière israéliens se sont affrontés mardi pour la troisième journée consécutive sur l’Esplanade des Mosquées de Jérusalem, troisième lieu saint de l’islam, appelé Mont du Temple par les juifs. Celui-ci surplombe le mur des Lamentations, ultime vestige du temple de Salomon, où des milliers de dévots ont célébré depuis dimanche soir les fêtes du Nouvel-An juif. Ce même soir, un sexagénaire israélien trouvait la mort à Jérusalem-Ouest quand son véhicule heurtait un pylône électrique après avoir été attaqué à coups de pierres par des Palestiniens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.