Passer au contenu principal

Proche-OrientIsraël construit une barrière maritime à Gaza

L'Etat hébreu a débuté la construction d'une digue fortifiée au nord de l'enclave palestinienne, afin d'éviter des «infiltrations» par la mer.

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)
AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)
Keystone
La Ligue arabe s'est réunie au Caire. Des appels à faire de même avec la Palestine et Jérusalem-Est ainsi que des sanctions contre Washington ont été lancés. (Samedi 9 décembre 2017)
La Ligue arabe s'est réunie au Caire. Des appels à faire de même avec la Palestine et Jérusalem-Est ainsi que des sanctions contre Washington ont été lancés. (Samedi 9 décembre 2017)
AFP
1 / 150

Israël a entamé la construction d'une barrière maritime au nord de la bande de Gaza, a annoncé dimanche le ministère de la Défense. Cette digue fortifiée surmontée de barbelés doit empêcher de possibles infiltrations depuis l'enclave palestinienne.

Première du genre

La nouvelle barrière «infranchissable» construite au large de la plage de Zikim, à quelques kilomètres au nord de la bande de Gaza, est une digue fortifiée surmontée de barbelés en Méditerranée, a indiqué le ministère dans un communiqué. Selon lui, cette barrière est la première du genre dans le monde et devrait être achevée fin 2018.

Elle «empêchera de manière efficace l'infiltration d'Israël par la mer», a déclaré le ministre de la Défense Avigdor Lieberman Il a affirmé qu'il s'agissait d'un «nouveau coup porté au Hamas», le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza.

Blocus de plus de dix ans

Lors de la dernière guerre en 2014 entre Israël et le Hamas à Gaza, quatre Palestiniens qui tentaient de s'infiltrer par la mer avaient été tués par les forces de sécurité israéliennes.

Israël poursuit par ailleurs ses travaux de renforcement de la barrière qui le sépare de la bande de Gaza, avec notamment un dispositif souterrain empêchant la construction de tunnels.

L'annonce de dimanche intervient après des semaines de tensions le long de la frontière entre l'Etat hébreu et l'enclave palestinienne, sous blocus terrestre, aérien et maritime depuis plus de dix ans.

Manifestations sanglantes

Au moins 119 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de manifestations dénonçant ce blocus israélien et exigeant le retour des réfugiés qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres en 1948 lors de la création de l'Etat d'Israël. L'armée israélienne a été confrontée à des accusations d'usage disproportionné de la force et des appels internationaux à une enquête indépendante ont été lancés.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.