Interpol délivre 64 victimes de trafic humain

MaliPlusieurs femmes et enfants exploités par des groupes criminels ont été sauvés lors d'une opération policière au Mali.

Les 64 victimes, pour la plupart des femmes et des jeunes filles venaient du Burkina Faso, de Guinée, du Nigeria et du Mali.

Les 64 victimes, pour la plupart des femmes et des jeunes filles venaient du Burkina Faso, de Guinée, du Nigeria et du Mali. Image: DR/ site Interpol

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police malienne a récemment tiré des griffes d'organisations criminelles au Mali plus de 60 victimes de trafic humain, dont des enfants, livrées à l'exploitation sexuelle et au travail forcé, a annoncé Interpol vendredi.

Quatre trafiquants ont été arrêtés au cours de descentes menées par la police malienne contre des hauts lieux du trafic, a dit l'organisation internationale de police criminelle, qui a coordonné l'opération menée début octobre.

Les 64 victimes, pour la plupart des femmes et des jeunes filles venaient du Burkina Faso, de Guinée, du Nigeria et du Mali même. De premiers éléments laissent penser qu'elles avaient été exploitées dans d'autres pays avant d'être acheminées au Mali par des réseaux criminels opérant à travers la région et connectés les uns aux autres, a ajouté Interpol dans un communiqué.

«Les plus vulnérables»

Les victimes étaient soumises à la contrainte dans des bars, des maisons ou des sites miniers. Parmi elles se trouvaient aussi trois jeunes garçons d'une école coranique clandestine, forcés de s'adonner à la mendicité.

«Le Mali sert de pays de transit majeur à ceux qui pratiquent le trafic humain et qui visent les membres les plus vulnérables de la société», dit le secrétaire général d'Interpol, Jürgen Stock, cité dans le communiqué. L'opération Horonya (Liberté en bambara, l'une des langues du Mali) met en lumière le caractère «transnational» du problème, souligne-t-il.

Alors même que l'opération était en cours, le gouvernement malien a adopté un décret portant création d'une unité de police dédiée à la lutte contre le trafic humain et le commerce clandestin de migrants, précise Interpol. (afp/nxp)

Créé: 08.11.2019, 14h10

Articles en relation

La traite des êtres humains touche la Suisse

Trafic Les métiers du sexe, de la construction, de la restauration, de l'hôtellerie, des soins, le travail domestique et l'agriculture sont des secteurs à risque pour la traite des êtres humains. Plus...

La traite humaine reste largement impunie

Justice Selon un dernier rapport de l'ONUDC, beaucoup de pays ne parviennent pas à punir les trafiquants d'être humains. Plus...

Condamnée à 10 ans pour traite d'êtres humains

Bienne Une Thaïlandaise a été condamnée à 10 ans de prison pour incitation à la prostitution et blanchiment d'argent, notamment. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hong Kong: un pays, deux systèmes
Plus...