Un incendie a ravagé des hectares en Ardèche

FranceNeuf avions ont été nécessaires pour venir à bout d'un feu qui a brûlé 150 hectares de végétation au sud de l'aérodrome d'Aubenas-Lanas.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pompiers sont venus à bout, dans la nuit de samedi à dimanche, d'un incendie qui a brûlé environ 170 hectares de végétation en Ardèche. Jusqu'à 150 hommes du feu et neuf avions ont été mobilisés. Il n'y a eu ni victime ni dégâts, à la faune et à la flore exceptées, a annoncé la préfecture dimanche.

L'incendie s'est déclaré samedi aux alentours de 13h00 au sud de l'aérodrome d'Aubenas-Lanas. Le feu «est éteint depuis 00h40», a indiqué la préfecture dimanche matin sur Twitter. «Une dizaine de sapeurs-pompiers sont encore sur place. Bilan: 170 hectares parcourus par le feu.»

Les flammes ont un temps menacé quatre habitations isolées. Protégées par les pompiers, ces bâtiments ont finalement été épargnés. Une soixantaine de personnes ont en outre été évacuées d'un camping «à titre préventif»; elles ont pu réintégrer les lieux à 20h00 samedi soir.

Neuf avions ont été mobilisés, dont six Canadairs, se relayant pour appuyer 150 pompiers au sol. Leur intervention était compliquée par un vent de secteur nord avec des rafales à 50 km/h.

Une vingtaine de gendarmes ont par ailleurs été mobilisés, dont des enquêteurs arrivés rapidement sur place pour tenter de déterminer les causes de l'incendie. Aucune piste n'était pour l'heure privilégiée, a précisé la préfecture à l'AFP. (ats/nxp)

Créé: 13.07.2019, 22h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...