Passer au contenu principal

Etats-UnisL’impact des «fake news» serait superficiel

Une étude effectuée durant la campagne présidentielle américaine de 2016 met en doute l’importance des fausses informations sur les résultats.

Les fake news ont-elles permis à Donald Trump d'accéder à la présidence des Etats-Unis? Une étude réalisée par des chercheurs de Princeton, Exeter et du Dartmouth College a récolté des données durant les semaines avant et après l'élection. Leur constat? Les fake news ont certes une portée importante mais elle reste superficielle.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.