Il meurt en attaquant un centre pour migrants

Etats-UnisUn sexagénaire a été abattu par la police lors de l'attaque d'un centre pour migrants, dans le nord-ouest des Etats-Unis.

Des policiers ont abattu un homme armé au Centre de rétention américain du Nord-Ouest samedi matin.

Des policiers ont abattu un homme armé au Centre de rétention américain du Nord-Ouest samedi matin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme armé a été abattu samedi matin après une confrontation avec la police dans le nord-ouest des Etats-Unis. Il avait attaqué un centre de rétention pour migrants à Tacoma, a-t-on appris auprès des autorités.

Des policiers sont intervenus au Centre de rétention du Nord-Ouest samedi matin après des informations selon lesquelles un homme, armé d'un fusil, avait mis le feu à une voiture et tenté d'incendier une cuve de propane, selon un communiqué de la police de la ville. L'homme âgé de 69 ans est mort de blessures par balle après l'intervention des policiers.

Il transportait, outre son fusil, des fusées éclairantes et une sacoche. Aucun des quatre policiers ayant participé à l'intervention n'a été blessé. L'homme abattu avait été condamné pour entrave à un policier après une altercation lors d'une manifestation devant le centre l'année dernière, selon des informations de la presse locale.

L'immigration est un sujet de débats politiques intenses aux Etats-Unis, confrontés depuis plus d'un an à une crise migratoire à leur frontière avec le Mexique. Vendredi et samedi, des dizaines de manifestations ont été organisées dans tout le pays pour réclamer la fermeture des centres de rétention situés à la frontière et s'opposer à une vague de descentes de police annoncée pour dimanche par le président Donald Trump.

L'entreprise pénitentiaire GEO Group, qui gère le centre de Tacoma, a remercié la police pour son intervention et affirmé dans un communiqué que la publication récente d'informations faisant état de centres surpeuplés et de la détention de mineurs non accompagnés avait suscité «un environnement dangereux pour nos employés». (ats/nxp)

Créé: 14.07.2019, 12h22

Articles en relation

Des policiers auraient attaqué des migrants

Mexique Les policiers auraient ouvert le feu contre un camion qui transportait des migrants vers le nord. Une femme est décédée. Plus...

Des migrants campent à côté d'un poste-frontière

Etats-Unis Fatigués d'être logés dans un refuge improvisé, quelque 200 Centraméricains se sont installés près d'un poste frontalier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.