L'humanitaire miné par l'exploitation sexuelle

Royaume-UniUn rapport montre que le secteur humanitaire surestime les efforts déployés pour résoudre le problème de l'exploitation sexuelle.

Certains employés de l'ONG britannique Oxfam avaient commis des abus sexuels après le séisme dévastateur de 2010 en Haïti.

Certains employés de l'ONG britannique Oxfam avaient commis des abus sexuels après le séisme dévastateur de 2010 en Haïti. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le problème de l'exploitation sexuelle est «endémique» dans le secteur de l'aide humanitaire, qui n'en a pas fait assez pour tenter de l'éliminer. C'est une attitude qui frise «la complicité», selon un rapport parlementaire britannique publié mardi.

Ce rapport de la Commission du Développement international de la chambre des Communes fait suite au scandale provoqué par les révélations en février d'abus sexuels commis par certains employés de l'ONG britannique Oxfam après le séisme dévastateur de 2010 en Haïti. Ces révélations avaient déclenché une cascade de plaintes à travers le secteur.

La Commission estime que l'ampleur du problème est impossible à déterminer mais soupçonne que les cas connus ne sont que le sommet de l'iceberg. «Il y a des cas d'exploitation et d'abus sexuels, et ils ont lieu à travers les organisations, les pays et les institutions. C'est endémique, et ça l'est depuis longtemps», souligne-t-elle.

«La fourniture d'aide aux personnes et communautés en crise a été minée par des prédateurs sexuels qui exploitent des systèmes de gouvernance affaiblis», a-t-elle ajouté.

Autorégulation insuffisante

Selon les députés, le secteur humanitaire surestime les efforts déployés pour résoudre le problème: l'autorégulation qu'il a mise en place est insuffisante. Ils recommandent notamment le déploiement d'un registre mondial des travailleurs humanitaires pour empêcher les prédateurs sexuels de se maintenir en passant d'une ONG à une autre.

«Le secteur humanitaire, collectivement, a connaissance depuis des années des cas d'exploitation et d'abus sexuels par son propre personnel mais l'attention qu'il a donnée au problème n'est pas à la hauteur du défi», a déploré le rapport, dénonçant une «culture du déni» au sein des ONG comme des Nations unies.

La réponse «molle» du secteur a créé «une impression globale de suffisance, qui frise la complicité», a-t-il ajouté, estimant que les ONG étaient plus soucieuses de protéger leur «réputation» que des victimes.

Le Royaume-Uni accueillera en octobre une conférence internationale destinée à définir une approche commune à tout le secteur.

Judith Brodie, qui supervise le réseau britannique des ONG de développement international, a assuré dans un communiqué qu'elles oeuvraient à mettre fin aux abus sexuels et que «le changement a commencé». (ats/nxp)

Créé: 31.07.2018, 10h50

Articles en relation

Oxfam dénonce «des inégalités à la chaîne»

Alimentation Agriculteurs et producteurs gagnent toujours moins depuis 20 ans, alors que la grande distribution accumule les bénéfices. Plus...

Oxfam a perdu des millions après Haïti

Royaume-Uni L'organisation non-gouvernementale doit trouver environ 18 millions d'euros d'économies après le départ de nombreux donateurs. Plus...

Le directeur général d'Oxfam démissionne

Scandale en Haïti La réputation de l'organisation Oxfam a souffert après les révélations d'abus sexuels commis par certains de ses employés en Haïti. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...