Passer au contenu principal

EgypteSissi rend hommage à Moubarak

Abdel Fattah al-Sissi a mené une procession près d'une mosquée dans l'est du Caire ce mercredi, suivi par une foule de personnalités égyptiennes.

Le cercueil, arrivé par hélicoptère peu auparavant, a été posé sur un affût de canon et escorté par des soldats.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a rendu hommage mercredi à Hosni Moubarak lors des funérailles de l'ex-président égyptien, qui a régné pendant 30 ans d'une main de fer. Trois jours de deuil national ont été décrétés à partir de mercredi.

Abdel Fattah al Sissi a mené une procession près de la mosquée al-Mouchir Tantaoui, dans l'est du Caire, au son des coups de canon en hommage à Hosni Moubarak, décédé la veille à l'âge de 91 ans, dans un hôpital militaire du Caire. Le cercueil, arrivé par hélicoptère peu auparavant, a été posé sur un affût de canon et escorté par des soldats.

Derrière le président Sissi, suivait une foule de personnalités égyptiennes, dont le premier ministre Mostafa Madbouly, les fils du défunt, Alaa et Gamal, ou encore le pape orthodoxe copte Tawadros II. Hosni Moubarak devait être enterré ensuite dans le tombeau familial à Héliopolis, dans l'est de la capitale.

Les images de la procession, qui n'a duré que quelques minutes, ont été diffusées en direct sur plusieurs chaînes de télévision égyptiennes, qui arboraient à l'antenne un ruban noir de deuil.

Hommage officiel

Mercredi matin, un important dispositif de sécurité, comprenant des véhicules blindés, avait été déployé près de la mosquée et du cimetière, selon des journalistes de l'AFP. Des dizaines d'admirateurs de Hosni Moubarak étaient rassemblés à proximité, arborant des portraits de l'ancien président et des drapeaux égyptiens.

Avec ces funérailles en grande pompe, le président déchu reçoit ainsi un hommage officiel du gouvernement égyptien. L'hommage a toutefois été critiqué par plusieurs militants pro-révolte sur les réseaux sociaux, dénonçant la répression du mouvement en 2011 avant le départ de Hosni Moubarak.

A part les Palestiniens, Israéliens et Emiratis, peu de dirigeants étrangers ont communiqué sur la mort de l'ex-chef d'Etat, qui a été l'un des piliers des réunions internationales pendant de longues années. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a brièvement présenté ses condoléances mardi lors d'un point-presse.

Lors de la présidence d'Hosni Moubarak, l'ouverture des dernières années a valu à l'Egypte une amorce de décollage économique. Mais son règne de trois décennies a surtout été marqué par de profondes inégalités sociales, des abus policiers et une corruption endémique.

Arrêté et jugé dans plusieurs affaires, il aura été le premier président du pays à être traduit en justice. Il a toutefois été blanchi de la plupart des accusations qui pesaient contre lui.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.