Hollande et Merkel appellent Tsipras à la responsabilité

Crise grecque Le Premier ministre grec Alexis Tsipras doit faire rapidement des propositions «sérieuses et crédibles», ont martelé François Hollande et Angela Merkel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La porte est encore ouverte pour des discussions sur un programme d'aide à la Grèce. Mais le Premier ministre Alexis Tsipras doit faire rapidement des propositions «sérieuses et crédibles», ont dit lundi 6 juillet François Hollande et Angela Merkel.

>> Retrouvez les événements heure par heure ici

Le président français et la chancelière allemande, qui se sont réunis à l'Elysée au lendemain du référendum qui a vu la victoire du «non» aux propositions des créanciers, ont appelé le chef du gouvernement grec à la «responsabilité».

Ils ont dit «respecter» le verdict des urnes et avoir pris note de la volonté des partis grecs de rester dans l'euro.

«La porte est ouverte aux discussions et il revient maintenant au gouvernement d'Athènes de faire des propositions sérieuses, crédibles pour que cette volonté de rester dans la zone euro puisse se traduire, avec un programme qui donne de la durée», a dit François Hollande dans une déclaration à la presse aux côtés d'Angela Merkel.

«Urgence»

«Il n'y a plus beaucoup de temps, il y a urgence, urgence pour la Grèce et urgence pour l'Europe», a-t-il ajouté. «C'est une question aussi de visibilité, de crédibilité et même je dirais de dignité.»

Angela Merkel a prévenu, elle aussi, que des propositions devraient être faites, jugeant que les conditions n'étaient pour l'heure «pas réunies» pour un nouveau plan de sauvetage.

«Nous avons déjà fait preuve de beaucoup de solidarité», a-t-elle dit en estimant que la dernière proposition faite par les créanciers le 27 juin dernier était «déjà très généreuse».

Les Grecs se sont prononcés par référendum sur une autre proposition qui était moins allante, le gouvernement d'Alexis Tsipras ayant quitté la table des négociations avant de parvenir à un accord sur un texte, d'où la colère des créanciers.

Réaction des autres dirigeants attendue

Angela Merkel et François Hollande ont tous deux insisté sur le fait qu'il fallait maintenant attendre la réaction des autres dirigeants européens aux futures propositions d'Athènes.

«La solidarité est partout, elle doit l'être encore davantage. Mais il y a aussi la responsabilité, c'est cet équilibre entre responsabilité et solidarité qui doit être notre ligne de conduite pour les jours qui viennent», a dit le président français.

Angela Merkel a abondé dans le même sens : «Nous sommes 18 à avoir la même monnaie, donc tout le monde doit être responsable et faire preuve de solidarité.» (ats/nxp)

Créé: 06.07.2015, 20h44

Galerie photo

La Grèce fait la une de tous les journaux

La Grèce fait la une de tous les journaux Le "non" massif des Grecs au plan de ses créanciers fait la une de nombre de journaux européens.

Articles en relation

Les bourses gardent la tête froide après le non grec

Marchés financiers Après un fort recul des places financières en Asie, les bourses européennes ont perdu du terrain mais restaient calme. La bourse suisse était en légère baisse. Plus...

Pour Burkhalter, «le message grec est un message d'insécurité»

Crise en Grèce Pour le chef de la diplomatie suisse, «le drame grec qui se joue maintenant est un élément d'instabilité, d'un côté économique et financier, mais aussi politique.» Plus...

Pas de panique sur le franc après le «non» grec

«Grexit» Les milieux financiers du Vieux-Continent ont réagi dans le calme lundi matin. Lionel Müller

La presse romande très partagée après le non grec

Revue de presse Au lendemain du non grec au référendum la presse romande critique un «incendie» ou salue à l'inverse le pari gagné de Tsipras. Plus...

Le non grec vu avec humour par les dessinateurs

Référendum Après le non au référendum grec de dimanche soir, les dessinateurs de presse s'en donnaient à coeur joie lundi. Petite revue non exhaustive. ..

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...