Heurts à Bahreïn après l'arrestation d'un leader chiite

Pays du GolfeLes affrontements se poursuivent à Manama, capitale de Bahreïn. La police antiémeute a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les opposants, et il y a eu des blessés et des arrestations.

Les affrontements de jeudi ont éclaté après la prière, autour de la mosquée Mumen dans le centre de Manama.

Les affrontements de jeudi ont éclaté après la prière, autour de la mosquée Mumen dans le centre de Manama. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des heurts ont opposé ce jeudi 1er janvier à Bahreïn, pour la cinquième soirée consécutive, la police antiémeute à des manifestants qui réclament la libération du chef de l'opposition chiite dans ce royaume du Golfe allié de Washington, ont rapporté des témoins.

Contrairement aux jours précédents, où les manifestations se déroulaient dans des villages chiites de la banlieue de Manama, les affrontements de jeudi ont éclaté en début de soirée, après la prière, autour de la mosquée Mumen dans le centre de la capitale bahreïni, ont indiqué des témoins.

La police antiémeute a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires, et il y a eu des blessés et des arrestations, de même source. Les magasins ont aussitôt fermé.

Cheikh Salmane, 49 ans, chef de file du mouvement Al-Wefaq («L'entente»), a été arrêté dimanche dernier à Manama. Il est accusé d'appel à la haine et à la violence dans ce royaume à majorité chiite dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

Lundi soir, il a été formellement inculpé «d'incitation à un changement de régime par la force, par des menaces et des moyens illégaux», et placé en détention pour 7 jours.

L'Iran a exigé sa libération, et les Etats-Unis ont exprimé leur «profonde préoccupation». (afp/nxp)

Créé: 01.01.2015, 19h34

Articles en relation

Arrestation du chef de l'opposition chiite à Bahreïn

Politique Ali Salmane a été arrêté après son élection à la tête du principal groupe de l'opposition. Son avocat n'a pas pu assister à son interrogatoire. Plus...

Bahreïn: trois ans de prison pour «insulte au roi»

JUGEMENT L'opposante Zainab al-Khawaja, accusée d'«insulte au roi» pour avoir déchiré le portrait du souverain dans un tribunal a été condamnée à trois ans d'emprisonnement. Plus...

Le pouvoir sunnite crie victoire malgré le boycott

Bahrein Les Bahreïnis ont voté pour élire leurs députés, malgré l'appel de l'opposition chiite à ne pas se rendre aux urnes. Le taux de participation a atteint à peine plus de 50%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...