Passer au contenu principal

Haro sur la viande de chien au menu

Une pétition forte de 250 000 signatures fait pression sur les organisateurs du Festival de Yulin, où chiens et chats sont servis rôtis.

Yulin, province de Guangxii, le 25 mai 2015. Des ouvriers préparent de la viande de chien et de chat qui sera mise en vente le lendemain.
Yulin, province de Guangxii, le 25 mai 2015. Des ouvriers préparent de la viande de chien et de chat qui sera mise en vente le lendemain.
AP

Manger du chien ou du chat? L’idée même révulse les amis des bêtes en Occident. Ecorcher vifs ces animaux par milliers pour les cuisiner lors du Festival de la viande de chien de Yulin, dans la province chinoise de Guangxii, leur est encore plus insupportable.

L’association américaine Duo Duo Animal Welfare Project a lancé une campagne pour faire cesser ce commerce et son emblématique événement annuel. Une pétition adressée au gouverneur de Californie, jumelée avec la province chinoise de Canton – où se négocient 40% du marché de la viande canine et 70% de celle de chat – a d’ores et déjà recueilli près de 252 000 signatures sur le Web.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.