Expulsé, Hani Ramadan va faire opposition

RadicalisationL'islamologue suisse controversé Hani Ramadan a été expulsé de France samedi soir. Il va faire opposition.

Hani Ramadan, directeur du centre islamique de Genève, est «connu pour avoir dans le passé adopté un comportement et tenu des propos faisant peser une menace grave sur l'ordre public sur le sol français», précise la France. (Photo d'archives)

Hani Ramadan, directeur du centre islamique de Genève, est «connu pour avoir dans le passé adopté un comportement et tenu des propos faisant peser une menace grave sur l'ordre public sur le sol français», précise la France. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Hani Ramadan, a été expulsé samedi soir de France vers la Suisse, a annoncé le ministère français de l'intérieur sur son site Internet. Il fait l'objet une interdiction administrative du territoire français, contre laquelle il va faire opposition, selon un communiqué dimanche.

Le directeur du centre islamique de Genève va faire opposition à cette décision «injustifiée», annonce-t-il dimanche. «L'arrêté que présente le ministre de l'Intérieur comprend en effet des erreurs et une approche réductrice de mes vraies opinions», explique-t-il.

L'arrêté lui a été remis samedi après-midi après une conférence qu'il a donnée à Colmar, en France voisine. Il a ensuite été conduit au commissariat de Colmar avant d'être reconduit à la frontière suisse de Bâle, selon le communiqué d'Hani Ramadan.

Ce dernier est «connu pour avoir dans le passé adopté un comportement et tenu des propos faisant peser une menace grave sur l'ordre public sur le sol français», avait précisé samedi le ministère français de l'intérieur sur son site Internet.

Pour la lapidation des femmes adultères

Ces derniers mois, plusieurs de ses conférences ont été annulées en France. Hani Ramadan est le frère de l'universitaire non moins polémique Tariq Ramadan, et petit-fils du fondateur des Frères musulmans égyptiens.

En septembre 2002, Hani Ramadan avait fait scandale en défendant dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde l'application de la charia et la lapidation des femmes adultères. Il avait été licencié de son poste d'enseignant de français par le Conseil d'Etat genevois pour propos «contraires aux valeurs démocratiques et aux objectifs de l'école publique».

(ats/nxp)

Créé: 09.04.2017, 10h48

Articles en relation

Hani Ramadan interdit de discours à Roubaix

France Le directeur du Centre islamique de Genève ne viendra pas donner une conférence dans le nord du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jocelyne Haller refuse son élection
Plus...