Le gouvernement de Babis démissionne

République tchèqueMardi, le parlement a refusé de voter la confiance au gouvernement minoritaire.

Andrej Babis n'a pu obtenir le ralliement d'autres partis à son gouvernement du fait de ses démêlés judiciaires.

Andrej Babis n'a pu obtenir le ralliement d'autres partis à son gouvernement du fait de ses démêlés judiciaires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement minoritaire tchèque du Premier ministre Andrej Babis a présenté sa démission mercredi. Il restera toutefois en place pour gérer les affaires courantes le temps qu'un nouveau cabinet soit nommé.

«Le gouvernement a entériné sa démission et je vais demander un rendez-vous au président afin de la lui remettre personnellement», a déclaré Andrej Babis, milliardaire de 63 ans. L'entretien de MM. Zeman et Babis aura lieu «avant la fin de cette semaine», a annoncé de son côté le porte-parole de la présidence, Jiri Ovcacek.

Mardi, le parlement a refusé de voter la confiance au gouvernement minoritaire (117 voix contre la confiance, 78 pour et 5 abstentions). Le cabinet est constitué seulement de membres du parti Ano (Action des citoyens mécontents) d'Andrej Babis, arrivé en tête aux dernières législatives.

Démêlés judiciaires

Andrej Babis n'a pu obtenir le ralliement d'autres partis à son gouvernement du fait de ses démêlés judiciaires. La police affirme que l'homme d'affaires a dissimulé le fait qu'il était propriétaire de l'une de ses entreprises, voici dix ans, cela afin de toucher une subvention de deux millions d'euros, provenant essentiellement de fonds européens et destinée à de petites entreprises.

Le milliardaire dément toute malversation. Il a été inculpé dans le cadre de cette affaire, mais a recouvré l'immunité en se faisant élire à la chambre basse du parlement lors des législatives d'octobre.

Trois tentatives

Le président Milos Zeman a déclaré qu'il comptait donner à Andrej Babis une autre chance de former un gouvernement, à condition qu'il réunisse le soutien d'au moins 101 des 200 députés.

La Constitution tchèque prévoit jusqu'à trois tentatives de former un gouvernement. Les deux premières sont pilotées par le président et la troisième par le chef de la chambre basse, poste occupé actuellement par un membre d'ANO. (ats/nxp)

Créé: 17.01.2018, 11h14

Articles en relation

Le président Milos Zeman affronte un test difficile

République tchèque Les Tchèques étaient appelés aux urnes pour élire leur président. Milos Zeman, le sortant, est le grand favori du premier tour. Plus...

Andrej Babis devra former un gouvernement

République tchèque Sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates ont exclu samedi de collaborer avec un leader visé en procédure pour détournement de fonds. Plus...

Le «Trump tchèque» en passe de réussir son pari

République tchèque Deuxième et dernier jour des élections législatives où le milliardaire Andrej Babis est actuellement en tête. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...