Le G7 parlementaire veut sauver les océans

France À Brest, les présidents des parlements des pays membres du G7 ont validé une déclaration commune visant à protéger le milieu marin.

La 17e réunion des présidents d'assemblée du G7 a débuté jeudi dans le chef-lieu breton.

La 17e réunion des présidents d'assemblée du G7 a débuté jeudi dans le chef-lieu breton. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les présidents d'assemblée des pays membres du G7, réunis à Brest, ont adopté vendredi, pour la première fois lors d'une telle rencontre, une déclaration commune. Elle souligne «l'urgence» à protéger les océans en tant que «bien commun».

«Nous soulignons avec force notre préoccupation quant aux dégradations que subissent les océans et nous réaffirmons l'urgence d'adopter des stratégies à même de protéger les richesses que nous offrent les océans, le milieu marin et sa biodiversité», indique la déclaration.

«Nous, présidents des parlements des pays membres du G7, souhaitons insister sur l'importance d'une mobilisation générale en faveur des océans comme bien commun: la protection des océans et de leurs ressources est un enjeu mondial majeur», poursuit le texte.

La 17e réunion des présidents d'assemblée du G7 a débuté jeudi à Brest autour du thème des océans et de leur préservation avec la participation du parlement européen et des parlements allemand, américain, italien, japonais, canadien et anglais.

Première

«A l'occasion et à l'issue de notre réunion de travail et pour la première fois, l'ensemble des présents a souhaité adopter une déclaration commune», s'est félicité Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale lors d'une conférence de presse, précisant que le texte avait été adopté à l'unanimité.

«Je ne critique jamais le président des États-Unis quand je voyage en dehors du pays, mais je suis en désaccord (avec lui) sur la question du climat», a rappelé l'Américaine Nancy Pelosi, s'en remettant à l'arbitrage de l'opinion publique en la matière.

«La très grande majorité des jeunes de notre pays comprennent que la crise climatique constitue un défi pour leur avenir», a-t-elle poursuivi en réponse à la question d'un journaliste soulignant le climato-scepticisme du président Donald Trump.

Dans la matinée, quelque 250 personnes s'étaient rassemblées au port de Brest, à l'occasion de ce G7 parlementaire, pour réclamer davantage de «justice sociale et environnementale». Une nouvelle manifestation est prévue samedi à l'appel notamment du collectif «Bloquons le G7 parlementaire de Brest» qui réunit des groupes et mouvements alternatifs et écologistes. (ats/nxp)

Créé: 06.09.2019, 21h26

Articles en relation

Greta Thunberg arrive en star à New York

Etats-Unis La jeune égérie pour le climat est arrivée à Manhattan, après quinze jours de mer. Plus...

Revivez les principaux événements du G7 à Biarritz

Sommet du G7 Le G7 va s'achever d'ici peu. Une série de conférences de presse des différents dirigeants réunis depuis samedi est encore prévue dans l'après-midi. Plus...

L'Islande dit adieu à l'Okjökull, glacier disparu

Climat L'Islande a dévoilé dimanche une plaque à la mémoire de l'Okjökull, premier glacier de l'île volcanique. Un symbole pour alerter l'opinion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...