Fusillade dans une brasserie, cinq morts

États-UnisUn ex-employé d'une brasserie de bière a ouvert le feu dans l'usine de Molson Coors, à Milwaukee (Wisconsin), mercredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fusillade dans l'enceinte d'une célèbre brasserie de bière de Milwaukee, dans le nord des États-Unis, a fait cinq morts mercredi, ont indiqué les autorités locales, les médias locaux rapportant que le tireur était un employé tout juste licencié.

Plus de 1000 personnes se trouvaient sur les lieux en début d'après-midi lorsque le suspect, un homme de 51 ans, a ouvert le feu avant de vraisemblablement retourner son arme contre lui, a fait savoir lors d'une conférence de presse le chef de la police de Milwaukee, Alfonso Morales.

Cinq personnes, toutes employées de l'entreprise, sont tombées sous ses balles, a précisé lors de la même conférence le maire de la plus grande ville de l'État du Wisconsin, Tom Barrett, évoquant une «tragédie inqualifiable».

Le président américain Donald Trump avait été le premier, plus tôt, depuis la Maison Blanche, à avancer un bilan. «Un horrible assassin a ouvert le feu dans l'usine de la société de brassage Molson Coors, prenant la vie de cinq personnes, en blessant d'autres, certaines gravement», avait-il déclaré. «C'est une chose terrible. Terrible. Nos pensées sont avec les habitants du Wisconsin et les familles».

Les médias locaux rapportent que le tireur avait été licencié plus tôt dans la journée par la brasserie, très connue aux États-Unis pour ses marques Coors et Miller, et qu'il portait une combinaison de travail. «Nos employés sont notre priorité numéro un», a assuré Molson Coors, dont la restructuration actuelle prévoit la suppression de 400 à 500 emplois. L'entreprise, qui a récemment déménagé son siège de Denver à Chicago, a indiqué coopérer avec les enquêteurs.

«La volonté d'agir»

La police de Milwaukee avait tweeté dans l'après-midi intervenir sur un «événement grave» et demandé au public de se tenir à distance. Des dizaines de véhicules de secours et de nombreux policiers armés ont été dépêchés sur place, selon des images diffusées par les télévisions américaines.

Plusieurs établissements scolaires aux alentours de la brasserie avaient été placés en alerte et bouclés selon le protocole en vigueur. «La garderie a été placée en état de confinement à 14H20. Nous n'avons rien entendu, mais nous voyons deux véhicules de police par la fenêtre», avait confié Bre Townsend, une éducatrice d'un établissement accueillant des enfants près des lieux de la fusillade.

«Nos prières vont aux familles qui ont perdu des êtres proches», a réagi sur Twitter la chef démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi. «Le Congrès a le devoir, pour eux, de prendre de vraies mesures pour stopper la violence par armes à feu».

«Puissions-nous trouver la force et la volonté d'agir contre la violence par armes à feu et de ne jamais accepter l'inacceptable», a déclaré de son côté Pete Buttigieg, candidat à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de novembre. Le durcissement des lois sur les armes individuelles pourrait être l'un des thèmes de la campagne face aux fusillades à répétition dans le pays. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 00h23

Articles en relation

Trois morts dans une fusillade à Toronto

Canada Vendredi soir, la métropole économique canadienne a été le théâtre d'une fusillade dans un appartement de vacances. Plus...

Une fusillade fait plusieurs morts en Allemagne

Rot am See Une fusillade a eu lieu à Rot am See, dans le Bade-Wurtemberg. Il y a 6 morts et deux blessés graves, selon la police allemande. Plus...

Une fusillade dans un hôpital fait six morts

République tchèque Pour une raison inconnue, un homme a tué six personnes par balles mardi matin dans un hôpital tchèque, avant de se suicider. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...