Fugitif trahi par son post: «Alerte, je reviendrai pas»

CanadaUn suspect a voulu narguer une chaîne de télévision qui a diffusé sa photo en lui envoyant un message Facebook. Mal lui en a pris.

La police canadienne a pu localiser et arrêter le fugitif après son message sur Facebook.

La police canadienne a pu localiser et arrêter le fugitif après son message sur Facebook. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme recherché par la police en Colombie-Britannique, dans l'ouest du Canada, a été arrêté dans une ville de la province voisine après avoir révélé sa localisation dans un message Facebook envoyé à une télévision locale. Cette dernière avait diffusé son avis de recherche.

Après avoir vu sa photographie sur le site de la chaîne de télévision locale CFJC Today, l'homme lui a envoyé un message sur Facebook: «Alerte info, bande d'abrutis: je suis à Edmonton et ne reviendrai pas», selon un article de ce média publié mardi soir.

Informées de ce message par la TV, les autorités, qui recherchaient le suspect en Colombie-Britannique, ont alors demandé à étendre le mandat à la province voisine de l'Alberta, où se situe Edmonton.

Le 10 mai, la police de cette capitale provinciale a retrouvé et arrêté le fugitif. Il a ensuite été renvoyé à Kamloops, où il fait face à plusieurs chefs d'accusation pour manquement aux obligations de sa liberté conditionnelle. (ats/nxp)

Créé: 16.05.2019, 07h38

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

CH: une femme sur cinq a subi des violences sexuelles
Plus...