La France condamnée pour surpopulation carcérale

Droits humainsLa Cour européenne des droits de l'homme considère que les conditions de détention dans l'Hexagone ne sont pas appropriées.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Strasbourg a condamné jeudi la France pour les conditions de détention dans des prisons surpeuplées, sans toutefois rendre l'«arrêt pilote» lui intimant d'agir espéré par l'Observatoire international des prisons.

Saisie par 32 détenus des prisons de Nice, Nîmes, Fresnes, Ducos (Martinique) et Nuutania (Polynésie), la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) recommande à l'État «d'envisager l'adoption de mesures générales visant à supprimer le surpeuplement et à améliorer les conditions matérielles de détention», selon un communiqué de presse diffusé par la Cour. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 11h19

Articles en relation

Nombre record de personnes incarcérées atteint

France La surpopulation carcérale continue de sévir dans les prisons françaises. Alors qu'elles possèdent 60 000 places, 70.714 détenus ont été recensés en septembre. Plus...

Il manque 720 places d'exécution des peines

Surpopulation carcérale En Suisse, les prisons sont pleines. Un rapport d'experts cantonaux en matière d'exécution de peines et de mesures pointe désormais du doigt les exécutions de peines en milieu fermé. Plus...

Les prisons européennes sont pleines à craquer

Rapport La surpopulation carcérale reste problématique dans tous les pays européens, selon un rapport annuel publié mardi portant sur les statistiques de 2012. La Suisse se situait alors en dessous de la densité médiane. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...