Passer au contenu principal

VenezuelaFin du dialogue avec Maduro, selon Guaido

L'opposant vénézuélien Juan Guaido affirme que le gouvernement Maduro a quitté la table des négociations.

LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
AFP
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
AFP
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
1 / 150

L'opposant vénézuélien Juan Guaido a affirmé dimanche que le dialogue avec le gouvernement du président Nicolás Maduro, sous les auspices de la Norvège, avait pris fin. La délégation du pouvoir refuse de revenir à la table des négociations.

Nicolas «Maduro a abandonné le processus de négociations avec des excuses fallacieuses [...] après plus de 40 jours au cours desquels il a refusé de le poursuivre», est-il écrit dans un communiqué diffusé dimanche soir par l'équipe du chef de file de l'opposition, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays.

Entamées en mai sous l'égide de la Norvège, à Oslo puis à La Barbade, les discussions entre l'opposition, regroupée autour du président du Parlement Juan Guaido et le gouvernement du président Nicolás Maduro ont été suspendues le 7 août par le dirigeant socialiste, en réaction à de nouvelles sanctions américaines contre son gouvernement.

Ouvert à «toute solution»

«Ceux qui usurpent le pouvoir ont bloqué une sortie pacifique, refusant de discuter et d'accepter une proposition sensée faite par notre délégation pour mettre fin à ce conflit», ajoute l'équipe de l'opposant. Elle se déclare toutefois favorable à «toute solution» qui «mettrait fin aux souffrances des Vénézuéliens».

Nicolás Maduro, au pouvoir depuis 2013, a été réélu pour un second mandat en 2018 à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition qui en a rejeté les résultats, tout comme une grande partie de la communauté internationale.

À la fin janvier, Juan Guaido s'était autoproclamé président par intérim, reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, sans pour autant parvenir à évincer le dirigeant socialiste.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.