Passer au contenu principal

Feu mortel dans le camp de réfugiés de Moria

Une «fillette de 6 ans» est morte dans un incendie survenu lundi après-midi dans un secteur du camp surpeuplé de Moria sur l'île de Lesbos en mer Egée.

Plus de 19'000 personnes habitent dans des conditions sordides dans le camp de Moria.
Plus de 19'000 personnes habitent dans des conditions sordides dans le camp de Moria.
AFP

A Lesbos, en Grèce, un feu s'est déclaré dans un conteneur du camp, selon la station locale de la télévision ERT. Les pompiers ont rapidement éteint le feu et une enquête a été ouverte pour établir les causes de cet incendie jusqu'ici «inconnues», selon les autorités.

«Un conteneur a été brûlé et deux abris de fortune avoisinants», a indiqué à ERT, Evangelos Vassis, directeur des pompiers du département de Lesbos. Plus de 19'000 personnes habitent dans des conditions sordides dans le camp de Moria, l'un de plus surpeuplés d'Europe, alors que sa capacité n'est que pour 2600 personnes.

Porte d'entrée en Europe de la plupart des migrants et réfugiés en provenance de la Turquie voisine, Lesbos est l'une de cinq îles de la mer Egée (Chios, Leros, Samos, Kos) où sont situés les centres d'enregistrement et d'accueil des migrants. Plus de 37'000 personnes y vivent dans des conditions insalubres pour une capacité totale de pour 6200 personnes.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.