Des «femmes à cornes» pour le Nouvel an lunaire

ChineL'année du Cochon a débuté le 5 février selon l'horoscope chinois. Dans le sud-ouest chinois, une minorité ethnique célèbre les festivités avec d’impressionnantes coiffes.

Des dizaines de femmes et de fillettes vêtues de robes colorées dansent à l'occasion de cette célébration.

Des dizaines de femmes et de fillettes vêtues de robes colorées dansent à l'occasion de cette célébration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est l'une des traditions du Nouvel an lunaire les plus surprenantes: dans le sud-ouest de la Chine, les filles de l'ethnie des «Miao à longues cornes» défilent avec d'impressionnantes coiffes, confectionnées avec les cheveux de leurs ancêtres.

Autour d'un pré verdoyant du village de Longjia, dans la province du Guizhou, des curieux vêtus de parkas s'agglutinent sur les pentes des alentours, smartphones en main, pour assister à la Fête des fleurs («Tiaohuajie»).

Des dizaines de femmes et de fillettes vêtues de robes colorées dansent et jouent du tambourin à l'occasion de cette célébration organisée tous les ans pour le dixième jour de l'année lunaire -- l'Année du Cochon a débuté le 5 février.

Dans ces montagnes recouvertes d'une brume blanche tenace, les longues tenues bariolées des danseuses offrent un contraste saisissant: leurs broderies sont incroyablement fines avec des petites fleurs roses et blanches, des frises géométriques, ou des bandes oranges ou noires.

Mais le clou du spectacle sont leurs énormes coiffes noires, en forme de cornes d'animaux épaisses, et réalisées avec un mélange de laine, de ficelle, et de cheveux de leurs aïeules décédées. Le tout est fixé autour de véritables cornes et noué avec une sorte d'écharpe blanche.

Garder les traditions

«C'est très spécial d'être au cœur de l'attention du public comme ça. J'éprouve aussi une certaine fierté», confie en souriant Yang Yunzheng, une jeune fille de 16 ans. «Cette tradition perdure. On organise cette fête tous les ans, lors de laquelle on porte ces coiffes. Cela ne change pas avec la modernisation», explique-t-elle.

Sur les 1,4 milliard de Chinois, neuf millions font partie de la minorité ethnique des Miao, concentrée dans le sud-ouest du pays. Parmi ces derniers, un sous-ensemble d'environ 5000 personnes habitant 12 villages isolés du Guizhou font partie des «Miao à longues cornes».

Leurs coiffes sont transmises de génération en génération et sont portées en de multiples occasions, notamment afin d'honorer les ancêtres et de préserver les particularités ethniques dans une société de plus en plus modernisée. (afp/nxp)

Créé: 17.02.2019, 10h24

Articles en relation

Des milliers de Chinois en pèlerinage

Pèlerinage Comme chaque année au cinquième jour du calendrier lunaire, les pèlerins chinois se rendent au temple Guiyuan. Plus...

La Chine célébrera l'année du cochon avec Peppa Pig

Pékin Censuré par une plateforme internet chinoise et fustigé par les médias d'Etat il y a quelques mois, le dessin animé britannique revient dans les bonnes grâces du gouvernement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.