Passer au contenu principal

AllemagneUn faux Hitler dans un festival sème l'émoi

Un homme grimé en Adolf Hitler, assis comme passager dans un side-car, a suscité l'indignation des autorités. Le déguisement avait été pourtant bien accueilli dans un premier temps.

Un homme déguisé en Hitler à bord d'un side-car lors d'un festival n'a pas provoqué de protestation du public.
Un homme déguisé en Hitler à bord d'un side-car lors d'un festival n'a pas provoqué de protestation du public.
Screenshot twitter

La police allemande a annoncé avoir ouvert une enquête après l'apparition au cours du weekend d'un homme déguisé en Hitler à bord d'un side-car lors d'un festival, sans que cela ne provoque de protestation du public ou des forces de l'ordre présentes sur place.

«Lorsque des gens se déguisent ainsi en Adolf Hitler une investigation particulière est toujours nécessaire», a indiqué un porte-parole de la police locale à l'agence de presse allemande DPA.

La police le prend en photo

Sur les vidéos amateurs de l'événement de motos anciennes à Augustusburg près de Chemnitz, qui circulent sur internet, on aperçoit un homme clairement grimé pour ressembler au dirigeant nazi, assis comme passager dans un side-car. La moto est conduite par une personne habillée en soldat de la Wehrmacht coiffée d'un casque d'acier de la Deuxième guerre mondiale.

Sur les vidéos, on entend le public rire au passage du duo et surtout on voit un policier chargé de surveiller l'événement sourire et prendre des photos du faux Adolf Hitler en souriant.

La police a indiqué que cet agent risquait lui aussi des conséquences. «Nous aurions attendu de notre collègue qu'il mette fin sans la moindre hésitation à tout cela », a ajouté le porte parole de la police.

«Plus que de mauvais goût»

Le chef du gouvernement de l'Etat régional concerné, la Saxe, Michael Kretschmer, membre du parti conservateur d'Angela Merkel, a condamné les faits. «Se déguiser en génocidaire est plus que de mauvais goût», a-t-il dénoncé sur Twitter, affirmant qu'un tel comportement était inacceptable et « ne devait pas se reproduire ».

Environ 1800 personnes ont participé à ce festival de motos «oldtimer», dans cette région de l'ex-RDA connue pour abriter une importance mouvance néo-nazie.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.