Passer au contenu principal

«Il faut arrêter de faire la guerre contre la planète»

Madrid a pris au pied levé le relais du Chili pour organiser la grande conférence mondiale sur le climat qui s’ouvre ce lundi.

Ce dimanche, Antonio Guterres tire tous les signaux d'alarmes concernant les changements climatiques.
Ce dimanche, Antonio Guterres tire tous les signaux d'alarmes concernant les changements climatiques.
Sean Gallup/Getty Images

«Le changement climatique n’est plus un problème à long terme, le point de non-retour n’est plus à l’horizon, nous l’avons déjà atteint.» Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a tiré tous les signaux d’alarme dimanche à Madrid, à la veille de l’ouverture de la grande conférence mondiale sur le climat qui durera jusqu’au 13décembre. «Il faut arrêter de lutter contre la nature et de faire la guerre contre la planète», a-t-il lancé en exhortant les pays à assumer des engagements plus ambitieux pour réduire les émissions et atteindre la neutralité carbone en 2050.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.