Passer au contenu principal

HorreurTrois fillettes violées, tuées et jetées dans un puits en Inde

Une nouvelle affaire sordide s'ajoute aux nombreux faits divers en matière de viols en Inde. Les corps de trois soeurs âgées de 6 à 11 ans ont été retrouvés deux jours après le signalement de leur disparition.

Lors des manifestations qui ont suivi le viol collectif d'une étudiante, la peine de mort pour les violeurs à souvent été réclamée en Inde, comme sur cette affiche, le 20 décembre 2012, à Bombay.
Lors des manifestations qui ont suivi le viol collectif d'une étudiante, la peine de mort pour les violeurs à souvent été réclamée en Inde, comme sur cette affiche, le 20 décembre 2012, à Bombay.
Reuters

Trois soeurs âgées de 6 à 11 ans ont été violées et tuées avant d'être jetées dans un puits d'un village de l'ouest de l'Inde la semaine dernière, a annoncé mercredi la police. Cette affaire sordide s'ajoute aux nombreux faits divers en matière de viols dans ce pays.

Les corps des trois soeurs ont été retrouvés deux jours après le signalement de leur disparition le 14 février dans le district de Bhandara, situé dans l'Etat du Maharashtra, a précisé une inspectrice de police, Aarti Singh.

«Les corps des trois fillettes ont été retrouvés dans un puits, avec leurs cartables et leurs chaussures», a-t-elle dit par téléphone. Elles étaient âgées de 6, 9 et 11 ans. L'autopsie a confirmé qu'elles ont été violées puis tuées.

Aucune arrestation n'a eu lieu mais quatre personnes ont été placées en détention provisoire pour être interrogées dans le cadre de l'enquête en cours.

Manifestations de villageois

Selon des membres de leur famille, les soeurs étaient sorties pour chercher leur mère qui n'était pas au domicile. Ce drame a provoqué des manifestations de villageois, selon la police.

En décembre dernier, le viol collectif d'une étudiante de 23 ans dans un autobus à New Delhi a choqué le pays et a eu un retentissement international. Un débat s'est ouvert sur la façon dont les femmes sont traitées en Inde, pays encore largement dominé par les hommes.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.