Une drag queen invitée à l'école fait polémique

EcosseUne école écossaise avait invité une drag queen pour faire la lecture aux enfants mais des photos compromettantes de cette dernière ont été diffusées sur Twitter.

Les autorités locales ont présenté leurs excuses aux parents de l'école Glencoats.

Les autorités locales ont présenté leurs excuses aux parents de l'école Glencoats. Image: Photo d'illustration /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La lecture par une drag queen d'histoires aux enfants d'une école primaire écossaise pour marquer le mois de l'histoire LGBT a suscité la controverse en raison de photos jugées obscènes la mettant en scène sur les réseaux sociaux.

Les autorités locales ont présenté leurs excuses aux parents de l'école Glencoats, à Glasgow, qui s'étaient plaints que la drag queen, connue sous le nom «FlowJob» (jeu sur le mot «fellation» en anglais) eut posté des photos de cet événement sur Twitter où elle avait aussi diffusé des images dans des tenues suggestives ou simulant une fellation.

«Le contenu sur les réseaux sociaux associé à l'intervenant n'est pas approprié pour des enfants», ont déclaré les autorités locales dans un communiqué. «Si nous en avions eu connaissance, la visite n'aurait pas été organisée.» La drag queen a dit avoir été violemment prise à partie sur les réseaux sociaux après cet incident.

«J'étais vraiment dégoûtée par certains commentaires», a-t-elle dit dans une interview à la télévision écossaise STV. «Je suis forte mais certaines des choses que j'ai lues m'ont tenue éveillée une bonne partie de la nuit».

La députée Mhairi Black, du parti indépendantiste écossais SNP au pouvoir, qui a participé à l'événement scolaire, a pris la défense de celle qui s'est présentée sous le nom «Flow» aux enfants.

«Si mon école avait invité un député gay et une drag queen lors du mois de l'histoire LGBT, ou même reconnu l'existence du mois de l'histoire LGBT, cela aurait fait une différence incommensurable pour les enfances difficiles que mes camarades de classe LGBT et moi-même avons eues», a-t-elle écrit sur Twitter.

En revanche, le ministre écossais de l'Education, John Swinney, a estimé qu'une drag queen n'aurait pas dû être invitée pour s'adresser aux enfants. (AFP/nxp)

Créé: 25.02.2020, 20h13

Articles en relation

Des seniors gays déguisés en drag pour survivre

Philippines Des homosexuels âgés de Manille ont mis au point «Golden Gays», un show de drag queens, dans un archipel qui a l'esprit ouvert face aux communautés LGBT. Un moyen pour eux de lutter contre la pauvreté. Plus...

Première «drag parade» en Corée du Sud

Banlieue de Séoul La Corée du Sud a accueilli ce week-end la première «parade drag queen» de son histoire, une victoire pour les militants de l'égalité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...