Plus de 40 morts dans un accident entre un bus et un camion

TanzanieUne collision entre un bus et un camion a fait au moins 40 morts mercredi en Tanzanie.

Un accident a fait une quarantaine de victimes en Tanzanie.

Un accident a fait une quarantaine de victimes en Tanzanie. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 40 personnes ont péri ce mercredi 11 mars dans le centre de la Tanzanie dans la collision entre un bus et un camion tractant un conteneur, a annoncé la présidence tanzanienne dans un communiqué.

«Lors de la collision, un conteneur chargé sur le camion s'est écrasé sur le bus», coûtant la vie «à plus de 40 passagers à bord du bus tandis que de nombreux autres ont été blessés», selon la présidence tanzanienne.

Le bus, parti de Mbeya (ouest) en direction de Dar es Salaam, à quelque 800 km à l'est, a percuté un camion venant en sens inverse, à hauteur de la localité de Changarawe (centre), à environ 550 km à l'ouest de la capitale économique.

«C'est un grand deuil, c'est la Nation tout entière qui est secouée», a estimé le président Jakaya Kikwete, cité dans le communiqué.

Accidents fréquents

Comme dans de nombreux pays alentour, les accidents de la route sont fréquents dans ce pays d'Afrique de l'Est, imputables aux conduites imprudentes, aux vitesses excessives, au mauvais état des routes ou des véhicules ou encore aux surcharges.

Cet accident est le plus grave rapporté en Tanzanie, depuis celui d'un bus qui en 2006 avait quitté la route à une vingtaine de km d'Arusha (nord) et plongé depuis un pont dans une rivière, faisant 54 morts. Le véhicule transportait 74 personnes pour une capacité de 26 places. (afp/nxp)

Créé: 11.03.2015, 15h34

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.