Pincé à la frontière avec son butin suisse

Canton du JuraUn homme de 24 ans prétendant revenir de Genève après un séjour «touristique» a été pris la main dans le sac. Il utilisait un aimant ultra-puissant pour enlever l'anti-vol des produits.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Biélorusse a été arrêté samedi dernier à la frontière franco-suisse de Boncourt (JU) avec le butin présumé de vols à l'étalage dans sa voiture de location. Un aimant servant à commettre ce type de vol était dissimulé sous son siège.

L'homme a été intercepté lors d'un contrôle autoroutier effectué en soirée par l'Administration fédérale des douanes (AFD) au poste-frontière de Boncourt-Delle, précise l'AFD dans un communiqué publié lundi.

Agé de 24 ans, au volant d'une voiture de location immatriculée en Allemagne, le conducteur a déclaré revenir de Genève après un séjour touristique.

Brosses à dents, lames de rasoir

En contrôlant le véhicule, les collaborateurs de l'AFD ont découvert trois valises et divers sacs contenant de la marchandise. Plus de 300 emballages contenant des embouts de brosses à dents, 200 emballages de lames de rasoir, quelques emballages de rasoirs, des vêtements, des chaussettes et des lunettes de sport, des ordinateurs portables, des consoles de jeu vidéo ainsi que des flacons de parfum font partie de l'inventaire.

La valeur des produits a été estimée à quelques dizaines de milliers de francs. Les collaborateurs de l'AFD ont aussi trouvé un aimant puissant sous le siège du conducteur, un outil pouvant servir à défaire les dispositifs antivol. L'auteur des faits et la marchandise ont été remis à la police cantonale jurassienne.

Revendus en Europe de l'Est

Selon les premiers éléments de l'enquête ouverte par le Ministère public, le butin présumé proviendrait de vols à l'étage dans des surfaces commerciales en Suisse. Déjà soupçonné pour une infraction commise au Tessin, l'homme ferait apparemment partie d'une organisation qui revendrait les objets de marque dans les pays de l'Est européen. (ats/nxp)

Créé: 07.10.2019, 18h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...