Le pétrolier iranien en flammes a coulé

ChineLe pétrolier iranien en feu depuis une semaine en mer de Chine comptait 29 membres d'équipage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un pétrolier iranien, qui était en feu en mer de Chine orientale depuis une collision le 6 janvier avec un navire céréalier chinois, a coulé dimanche, rapporte la télévision chinoise. L'accident a provoqué une marée noire, dont on ignore encore l'ampleur.

La marée noire pourrait potentiellement être la pire depuis 1991, quand 260'000 tonnes de brut se sont déversées en mer au large des côtes de l'Angola, dans le sud de l'Afrique. Les flammes à bord du navire, des conditions météorologiques défavorables - vents violents, hautes vagues - et des vapeurs toxiques ont gêné les opérations visant à éteindre le sinistre.

Il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants parmi les membres d'équipage du pétrolier iranien en feu depuis une semaine en mer de Chine, a dit à la TV d'Etat le porte-parole de l'équipe de secours mise en place par l'Iran.

Le tanker comptait à son bord 32 membres d'équipage --30 Iraniens et deux Bangladais. Trois corps ont été retrouvés.

«Les membres d'équipage du navire ont été tués au cours de la première heure après l'accident à cause de la puissance de l'explosion et des émanations de gaz», a déclaré le porte-parole Mohammad Rastad.

«Il n'y a aucun espoir de retrouver des survivants (...). Les deux tiers du pétrolier ont coulé, le feu s'est propagé et entoure totalement le navire et on ne peut plus s'en approcher», a-t-il ajouté.

Le tanker Sanchi, avec 136.000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats) à son bord, a pris feu le 6 janvier suite à sa collision avec un navire de fret chinois. L'accident s'est produit à environ 300 kilomètres à l'est de la ville chinoise de Shanghai. Il avait dérivé après l'accident pour entrer dans les eaux japonaises.

Le pétrolier, battant pavillon panaméen, appartient à la National Iranian Tanker Company (NITC), l'opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l'Iran. Il acheminait des produits à la firme sud-coréenne Hanwha Total. (afp/nxp)

Créé: 14.01.2018, 11h09

Dossiers

Articles en relation

Nouvelle explosion sur le pétrolier en feu

Mer de Chine Une nouvelle explosion sur le tanker iranien Sanchi à la dérive rend les secours encore plus compliqués. Plus...

Le pétrolier iranien pourrait brûler un mois

Mer de Chine Le pétrolier touché par un incendie depuis quatre jours pourrait brûler pendant un mois, mais la marée noire est écartée. Plus...

Pékin tente d'éviter une marée noire

Pétrolier en feu Un pétrolier qui transporte 136'000 tonnes d'hydrocarbures légers est en feu. Craignant une catastrophe écologique, la Chine essaie de contrôler l'incendie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les HUG enseignent désormais l'hypnose
Plus...