Les enquêteurs sondent un lac en Savoie

Affaire MaëlysAlors que la maison de l'homme suspecté d'avoir enlevé la petite Maëlys a été perquisitionnée mardi, les inspecteurs ont sondé un lac à quelques kilomètres de son domicile.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'enquête sur la petite Maëlys, disparue depuis 10 jours dans le sud-est de la France, s'est concentrée ce mercredi sur un lac en Savoie pas loin du domicile du principal suspect. Sa maison a été perquisitionnée la veille. Une perquisition du pavillon où l'homme de 34 ans, inculpé et écroué depuis dimanche, vit avec ses parents à Domessin (Alpes françaises) a été menée, en présence d'experts de la gendarmerie et du suspect, entre la fin de la matinée et la fin d'après-midi.

«Cette opération avait pour objectif d'effectuer des prélèvements» dont les résultats sont attendus dans les prochains jours, ont indiqué les gendarmes à l'issue de la perquisition.

Domessin est distant de quelques kilomètres de Pont-de-Beauvoisin, où la fillette de 9 ans a disparu dans la nuit du 26 au 27 août, alors qu'elle participait à une fête de mariage avec ses parents. Le suspect, arrivé sur le tard au mariage, s'était absenté durant la fête, à un moment pouvant correspondre à celui de la disparition de la fillette de 9 ans, selon le parquet.

«On s'acharne sur lui»

Il a depuis expliqué qu'il s'était alors rendu chez lui pour changer un short taché de vin, jeté ensuite à la poubelle, car trop vieux et trop sali, selon lui. Selon son avocat, Bernard Méraud, cet aller-retour, confirmé par la mère du suspect, «est antérieur au moment de la constatation de la disparition de la fillette», vers 01H00 GMT.

Placé en garde à vue dès jeudi, cet ancien militaire maître-chien avait été libéré le lendemain dans l'attente des résultats de l'expertise de son véhicule, qui a mis au jour une trace ADN de Maëlys, mélangée au sien, sur une commande du tableau de bord.

Après avoir affirmé le contraire dans un premier temps, le suspect a reconnu que la fillette était montée dans sa voiture durant la soirée du mariage, en compagnie d'un petit garçon non identifié, pour voir si ses chiens, dont il leur avait parlé, étaient dans le coffre, selon Me Méraud. Mais «il nie totalement être en quoi que ce soit acteur ou complice» de sa disparition, ajoute l'avocat.

«On s'acharne sur lui», clame sa mère. «Mon frère est innocent», renchérit le frère dans le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France. (afp/nxp)

Créé: 05.09.2017, 21h25

Dossiers

Articles en relation

Le suspect reconnaît que Maëlys est montée dans sa voiture

France De l'ADN de la fillette disparue depuis plus d'une semaine a été retrouvé dans le véhicule de l'homme de 34 ans, mis en examen et placé en détention provisoire dimanche. Plus...

Disparition de Maelys: les deux suspects relâchés

France Une enquête a été ouverte pour enlèvement. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi matin pour une «battue citoyenne». Plus...

Disparition de Maëlys: un 2e homme arrêté

France Un deuxième homme a été placé en garde à vue vendredi en lien avec la disparition le week-end dernier d'une fillette lors d'un mariage près de Chambéry. Plus...

Disparition de Maëlys: un homme en garde à vue

France Un homme a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'une fillette de 9 ans lors d'un mariage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...