Infirmière soupçonnée de triple tentative de meurtre

AllemagneUne Allemande de 34 ans est suspectée d'avoir injecté des «médicaments non prescrits» à trois patients de l'unité de soins intensifs d'une clinique dans la Sarre.

L'infirmière nie catégoriquement les faits.

L'infirmière nie catégoriquement les faits. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice allemande enquête sur une infirmière en soins intensifs soupçonnée de triple tentative de meurtre par injection sur des patients d'un hôpital universitaire, a annoncé jeudi le parquet de Sarrebruck.

Cette Allemande de 34 ans est suspectée d'avoir administré en janvier des «médicaments non prescrits médicalement» à trois patients de l'unité de soins intensifs de la clinique pulmonaire de Homburg dans la Sarre, a annoncé la porte-parole du parquet de Sarrebruck Dominik Degel à l'AFP.

Ces malades, dont elle avait la responsabilité, avaient connu une «détérioration inattendue, médicalement inexplicable» et en partie «une détérioration de leur état de santé respectif mettant leur vie en danger», a-t-elle ajouté.Un échantillon de sang d'un patient avait montré qu'il avait reçu des médicaments non prescrits. L'infirmière nie catégoriquement les faits.

Arrêtée le 27 janvier, elle a été libérée le lendemain sans qu'aucun mandat d'arrêt ne soit pour le moment émis. L'enquête se poursuit, a précisé le parquet.

Empoisonnement de bébés

Cette histoire rappelle celle de la tentative d'empoisonnement de cinq bébés à la morphine dans une maternité du sud-ouest du pays fin décembre pour laquelle une infirmière avait été prématurément incarcérée par erreur.

Libérée après quatre jours de détention, elle fait cependant, au même titre que ses cinq autres collègues ayant travaillé la nuit de l'intoxication des bébés, toujours partie des personnes suspectées.

«L'Ange de la mort»

Ces dernières années, l'Allemagne a été secouée par plusieurs scandales de crimes et tentatives de meurtres en série en milieu hospitalier.

Le cas le plus marquant est celui de Niels Högel, un ex-infirmier souffrant «d'un trouble narcissique sévère» selon les psychiatres, condamné en juin à la perpétuité pour le meurtre d'au moins 85 patients au total dans deux hôpitaux en Basse-Saxe, région du nord-ouest de l'Allemagne.

Surnommé «l'Ange de la mort», un autre infirmier, Stephan Letter, avait été condamné en 2006 à la même peine pour avoir lui tué 28 malades en Bavière.

A Munich, un procès a actuellement lieu contre un ancien infirmier, à domicile cette fois, soupçonné d'avoir tué au moins six patients par surdose d'insuline. (afp/nxp)

Créé: 06.02.2020, 13h50

Articles en relation

Soupçonnée d'avoir injecté de la morphine à 5 bébés

Allemagne La justice allemande a placé en détention provisoire mercredi une infirmière suspectée d'avoir empoisonné des nouveau-nés. Plus...

Une infirmière aurait empoisonné 20 patients

Japon Une soignante japonaise a avoué avoir injecté du désinfectant à des patients âgés. Plus...

Trente ans de prison pour une infirmière meurtrière

Italie Avec la complicité de son amant, lui-même médecin anesthésiste, Laura Taroni avait empoisonné à mort son mari et sa mère. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...