Ils dissimulaient un cadavre putréfié chez eux

France Un corps «enveloppé dans de nombreux draps et couvertures» a été découvert par la police au domicile d'un couple de marginaux à Sochaux.

(Image d'illustration) La police a découvert le cadavre putréfié de la victime mercredi au domicile du couple.

(Image d'illustration) La police a découvert le cadavre putréfié de la victime mercredi au domicile du couple. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une femme de 26 ans a été mise en examen et incarcérée vendredi pour le meurtre d'un homme de 47 ans, dont elle avait dissimulé le corps avec son compagnon, a indiqué le parquet de Montbéliard.

Rixe mortelle

La femme a été mise en examen pour «homicide volontaire», a indiqué la procureure de la République à Montbéliard, Carine Greff, dans un communiqué.

Son compagnon, un homme âgé de 36 ans, «a bénéficié du statut de témoin assisté pour l'homicide volontaire mais a été mis en examen des chefs de recel de cadavre et modification de la scène de crime», a-t-elle ajouté. Tous deux ont été placés en détention provisoire.

La police a découvert le cadavre putréfié de la victime, mercredi, au domicile du couple à Sochaux, près de Montbéliard. Il était «enveloppé dans de nombreux draps et couvertures», a indiqué la magistrate.

Le couple, connu de la police pour des infractions liées aux stupéfiants et vivant dans la marginalité, a reconnu «qu'il s'agissait du corps de leur ami de 47 ans, mort lors d'une rixe dont ils ne pouvaient expliquer le motif», a noté Mme Greff.

«Paisible et isolé»

D'après l'autopsie, la victime a subi des «violences physiques». Cet homme, «paisible et isolé», momentanément sans emploi et sans domicile, était inconnu des services de police.

Deux jours avant la découverte du cadavre, un individu s'était présenté au commissariat de Montbéliard pour révéler que des connaissances lui avaient demandé de les aider à déplacer un corps. (afp/nxp)

Créé: 09.08.2019, 20h23

Dossiers

Articles en relation

Disparition d'Estelle Mouzin: l'enquête à Paris

France La justice française a accepté de dépayser à Paris l'enquête sur la disparition en 2003 de la fillette de 9 ans, après la réouverture de la piste du tueur en série Michel Fourniret. Plus...

Rançon avoue un nouveau meurtre, 33 ans plus tard

France Le «tueur de la gare de Perpignan» a avoué lors de sa garde à vue le viol et l'assassinat en 1986, près d'Amiens, d'Isabelle Mesnage. Plus...

Une victime de plus pour «le tueur de Perpignan»?

France Purgeant une peine de prison à vie pour viols et meurtres, Jacques Rançon est soupçonné d'être derrière la mort d'une jeune femme de 20 ans en 1986. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.