Passer au contenu principal

USAHeurts lors des manifs du 1er mai aux Etats-Unis

Une émeute a éclaté à Portland, et une manif a failli dégénérer à l'affrontement à New York.

Des affrontements ont eu lieu à Portland (Côte Ouest), en marge de manifestations, le 1er mai 2017, ainsi qu'à New York.

Les manifestations du 1er mai ont été ternies par des violences aux Etats-Unis. Une émeute a éclaté à Portland, dans l'Oregon, alors qu'un face-à-face tendu a opposé à New York partisans et adversaires du président américain Donald Trump.

A Portland, la marche à laquelle participaient quelques centaines de personnes a dégénéré après que des anarchistes ont jeté des pierres, des bombes incendiaires et des canettes de soda sur les policiers. Plusieurs commerces du centre-ville ont été vandalisés et trois personnes arrêtées.

La police a demandé lundi en fin de journée aux habitants de se tenir à l'écart du centre-ville, indiquant sur son compte Twitter que la manifestation était «désormais considérée comme une émeute».

Invectives à New York

A New York, la manifestation, qui appelait notamment à la défense des immigrés clandestins, ciblés par le gouvernement de Donald Trump, a démarré calmement en fin d'après-midi à Foley Square, au sud de Manhattan. Le maire démocrate Bill de Blasio avait fait une brève apparition. Mais les choses se sont tendues en soirée, lorsque la manifestation a été rejointe par un autre groupe de manifestants venus d'Union Square.

Un petit groupe d'une vingtaine de manifestants pro-Trump brandissant drapeaux américains et pancartes «Make America Great Again» («Rendre sa grandeur à l'Amérique»), le slogan de campagne du président américain, s'est alors retrouvé au milieu de la foule.

Des manifestants anti-Trump vêtus de noir, visages découverts mais arborant les drapeaux noirs des anarchistes, sont également apparus à ce moment-là. Les deux groupes se sont mis à s'invectiver, a constaté une journaliste de l'AFP.

Une cinquantaine de policiers sont arrivés très vite pour séparer les deux groupes, empêchant de possibles violences. Les manifestants se sont dispersés peu après 20h00 (03H00 mardi en Suisse).

D'autres rassemblements anti-Trump ont eu lieu lundi à travers les Etats-Unis, notamment à Chicago et à Los Angeles.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.