Un tueur en deux-roues sévit au sud de Paris

FranceUn tueur circulant en deux-roues a tiré à trois reprises sur une femme en pleine rue jeudi après-midi à Grigny, au sud de Paris. La femme, d'abord annoncée morte, est dans un état très critique, selon les secouristes.

Le meurtre s'est déroulé à Grigny, au sud de Paris.

Le meurtre s'est déroulé à Grigny, au sud de Paris.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La femme victime d’un tireur qui s’est enfui à bord d’un deux-roues, jeudi en début d’après-midi dans le quartier de la Grande Borne à Grigny (Essonne), est dans un état très critique, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Sur place, la procureure de la République Marie-Suzanne Le Queau a que la victime a été transportée "vivante à l’hopital mais dans un état très critique".

Cette femme de 47 ans, a été touchée alors qu’elle se trouvait dans le hall d’un petit immeuble de quatre étages, 1 rue du Ravin, selon une source proche de l’enquête. Le tireur est ensuite remonté sur son deux-roues pour prendre la fuite dans une direction inconnue.

Selon une source policière, trois balles de calibre 7,65 mm ont été tirées.

La rue du Ravin, une petite artère, à quelques centaines de mètres d’une sortie de l’autoroute A6 en direction de la province, à une vingtaine de km de Paris, a été barrée par la police.

La police judiciaire de Versailles a été chargée de l’enquête.

Le 17 mars, un homme de 81 ans avait été tué d’une balle dans la tête dans le hall de son immeuble de Ris-Orangis, une commune riveraine de Grigny. (afp/nxp)

Créé: 05.04.2012, 18h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...