Un éleveur condamné pour avoir frappé ses moutons

EcosseAgé de 59 ans, un fermier a plaidé coupable d'actes de cruauté après avoir été filmé en train de porter des coups de poing à la tête de deux de ses moutons.

L'homme a écopé d'une amende de 550 livres sterling (698 francs).

L'homme a écopé d'une amende de 550 livres sterling (698 francs). Image: Sam Carter/Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un éleveur écossais a été condamné à une amende pour avoir frappé à coups de poing ses moutons en pleine tête, a annoncé mardi une association de défense des animaux, qui a publié des images des faits reprochés.

Agé de 59 ans, l'éleveur a plaidé coupable devant un tribunal du sud d'Edimbourg et a écopé d'une amende de 550 livres sterling (698 francs), selon la branche écossaise de la Société de prévention de la cruauté contre les animaux (SPCA).

L'inspecteur en chef écossais de la SPCA John Chisholm a dit espérer que cette amende serve «d'avertissement» à l'éleveur, producteur de laine, qui a adopté un «comportement inacceptable».

L'éleveur a été poursuivi pour actes de cruauté après avoir été filmé en train de porter des coups de poing à la tête de deux de ses moutons. La vidéo, filmée par un agent de la protection animale envoyé par l'association de protection Peta, le montrait aussi assénant plusieurs coup de pieds à ses bêtes.

Ce genre d'abus arrive tous les jours

L'association Peta avait soumis le cas, vidéo à l'appui, à la branche écossaise de la Société de prévention de la cruauté contre les animaux (SPCA), habilitée à rapporter les affaires à la justice.

«Même si aujourd'hui c'est une victoire pour les animaux, ce genre d'abus arrive tous les jours dans l'industrie de la laine», a jugé Jason Baker, vice-président des campagnes internationales de Peta.

«Il est troublant qu'à chaque fois que nous visitons un hangar de tonte - que ce soit au Royaume-Uni, en Australie, aux États-Unis ou en Amérique du sud- (nous soyons) témoins des mêmes violences à l'encontre des moutons», a dénoncé le dirigeant, évoquant des «coups de pieds, des coups de poings» mais aussi des bêtes «frappées à la tête avec des tondeuses électriques». (afp/nxp)

Créé: 25.02.2020, 18h22

Articles en relation

Un berger chute avec son mouton et meurt

Grisons Un berger a glissé d'une paroi rocheuse dans le val Mesolcina samedi. Sans téléphone portable, ses compagnons ont mis du temps à alerter les secours. Plus...

«Pigeons kamikaze»: peine confirmée pour l'éleveur

Canton de Zurich Le Tribunal fédéral a débouté un Kosovar de 38 ans condamné pour avoir lâché un pigeon imprégné d'un produit hautement toxique dans l'espoir d'empoisonner un rapace. Plus...

Animaux maltraités: les autorités ont failli

Hefenhofen (TG) Une interdiction de détenir des animaux aurait dû être prononcée à l'encontre de l'éleveur incriminé dès 2007, à Hefenhofen (TG). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...