Efforts désespérés pour retrouver les disparus du ferry

Corée du SudLes secouristes redoublaient d'efforts jeudi matin pour retrouver des survivants du naufrage d'un ferry au large de la côte méridionale de la Corée du Sud.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près de 300 personnes sont toujours portées disparues après le naufrage d'un ferry sud-coréen et l'espoir s'amenuise avec chaque heure qui passe.

Neuf corps ont été retrouvés. Il reste 287 personnes dont on est sans nouvelle, sur les 475 qui étaient à bord, dont 325 lycéens, ont indiqué jeudi les garde-côtes. Le ferry doté de plusieurs étages a sombré mercredi matin, alors qu'il se rendait sur l'île de Jeju (sud) avec des centaines de lycéens à bord, en voyage scolaire.

Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit à la lumière de projecteurs puissants, mais la violence des courants et une visibilité réduite sous l'eau ont empêché les plongeurs de pénétrer dans l'épave immergée.

Faible espoir

Les secours espèrent encore trouver des survivants dans des poches d'air et chaque heure compte. Trois grues géantes ont été déployées sur le site pour essayer de redresser l'épave.

Un responsable des recherches, Cho Yang-Bok, estime toutefois qu'«il y a peu de chance» que quelqu'un piégé dans le navire ait pu survivre dans une poche d'air, plus de 24 heures après le naufrage.

Le Sewol, un bateau de 6825 tonnes, a sombré à une vingtaine de kilomètres de la côte sud, dans une zone maritime émaillée d'îles. Seule sa quille émergeait encore hors de l'eau. Les causes de l'accident ne sont pas connues mais des témoignages de passagers laissent entendre que le ferry a heurté le fond.

Ordre de ne pas bouger

Les rescapés ont également indiqué que l'équipage leur avait donné l'ordre de ne pas bouger de leurs sièges après le choc. «Nous avons attendu 30 à 40 minutes», a raconté un lycéen. «Et puis (le ferry) a basculé, tout le monde s'est mis à hurler et à essayer désespérément de sortir de là».

Des images prises à bord par le smartphone d'un rescapé montrent une femme hurlant «l'eau arrive! l'eau arrive!». Le capitaine, qui fait partie des rescapés, était interrogé par les garde-côtes.

Sur des images vidéo prises depuis la mer, lors du naufrage, des passagers terrifiés, en gilet de sauvetage, grimpent dans des canots de sauvetage alors que l'eau recouvre peu à peu le pont et que le ferry glisse doucement vers le fond. D'autres se jettent à l'eau et sont récupérés par des sauveteurs, dont des équipages de bateaux de pêche arrivés les premiers sur les lieux.

(ats/nxp)

Créé: 17.04.2014, 08h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...