Écroué pour pédophilie et nécrophilie

FranceUn homme de 28 ans a été mis en examen à Paris. Il possédait des centaines de milliers d'images à caractère pédopornographique et nécrophile.

Le suspect aurait également eu le projet d'enlever un enfant.

Le suspect aurait également eu le projet d'enlever un enfant. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il détenait des centaines de milliers d'images pédopornographiques, dont certaines à caractère nécrophile: un homme de 28 ans, a été mis en examen mercredi et écroué à Paris. Il est également soupçonné d'avoir eu pour projet d'enlever un enfant.

Ce suspect franco-espagnol, sans antécédents judiciaires et sans enfant, a été interpellé lundi dans la capitale, à l'issue de plusieurs mois d'enquête. C'est une veille opérée sur les réseaux sociaux et des forums sur internet qui a permis de repérer cet homme, «inséré socialement», ont précisé ces sources.

L'homme a été présenté à un juge d'instruction mercredi. Il a été mis en examen notamment pour «participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime», «viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans», «détention, diffusion, enregistrement et fixation, captation d'images pédopornographiques» et «consultation habituelle de sites pédopornographiques», dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le même jour, a précisé une source judiciaire.

Conformément aux réquisitions du parquet, il a ensuite été placé en détention provisoire.

Centaines de milliers d'images

Entamée à l'automne 2018 à Lyon, l'enquête avait été transférée au parquet de Paris en avril, en raison du lieu de résidence du suspect. Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne.

Du matériel informatique a été saisi lors de l'interpellation, contenant des centaines de milliers d'images à caractère pédopornographique, dont certaines sur lesquelles cet homme apparaît, et d'autres au caractère à la fois pédopornographique et nécrophile, selon une source proche du dossier.

Les investigations «laissent penser que cet homme avait également un projet d'enlèvement d'un enfant, pouvant aboutir à son décès», ont précisé les sources concordantes.

Veille sur internet

Les lieux où ont été commis les agressions sexuelles et les viols dont il est soupçonné, en France ou à l'étranger, devront également être déterminés par les enquêteurs dans le cadre de l'information judiciaire. Selon une autre source proche du dossier, «la pédopornographie à caractère nécrophile n'est pas inédite mais reste un phénomène rare».

La veille sur internet est une technique fréquemment employée par les enquêteurs dans ce type de dossiers, à la dimension souvent internationale. Les investigations se concentrent aussi sur le «darkweb», cet ensemble de réseaux cryptés et cachés qui ne sont pas référencés par les moteurs de recherche classiques. (ats/nxp)

Créé: 17.07.2019, 21h26

Dossiers

Articles en relation

Accusé de pédophilie, un prêtre réduit à l'état laïc

France L'homme d'Eglise par qui le scandale de l'affaire Barbarin est arrivé a été défroqué, jeudi. Il est accusé d'avoir commis des agressions sexuelles. Plus...

Pédophilie: tué après avoir été accusé à tort

France Un octogénaire est mort après avoir été agressé par des jeunes qui l'accusaient à tort de pédophilie. Plus...

Un Texan voulait tester le cannibalisme

Etats-Unis La police a arrêté un homme qui disait vouloir «essayer la nécrophilie et le cannibalisme et voir ce que ça fait d'ôter la vie». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...