Deux sœurs se retrouvent 78 ans après la guerre

Russie Séparées en pleine Seconde Guerre mondiale lors de l'évacuation de Stanlingrad, Ioulia et Rozalina Kharitonova ont été réunies en janvier grâce à une émission TV.

Les retrouvailles émouvantes des deux sœurs.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux sœurs russes se sont retrouvées fin janvier, 78 ans après leur séparation en pleine Seconde Guerre mondiale, grâce à l'aide d'une émission télévisée et de la police russe.

«Je l'ai toujours cherchée»

Au moment des retrouvailles, Ioulia et Rozalina Kharitonova, aujourd'hui âgées de 92 et 94 ans, se sont étreintes et embrassées, tandis qu'autour d'elles, des proches essuyaient des larmes, selon des images de la rencontre obtenues vendredi auprès du ministère russe de l'Intérieur.

«Je l'ai cherchée, je l'ai toujours cherchée», répétait Rozalina, en tenant sa sœur par la main.

Adolescentes, elles habitaient avec leurs parents à Stalingrad, site de la grande bataille éponyme, lorsqu'elles furent séparées en 1942 au moment de l'évacuation de la ville face aux bombardements nazis.

À plus de 1000 km

Née en 1928, Ioulia Kharitonova a été évacuée avec sa mère et s'est retrouvée à Penza, alors que Rozalina, née en 1926, a été réinstallée 1000 km plus à l'est, à Tchéliabinsk, dans l'Oural, avec les employés de l'usine où elle travaillait.

«Séparées par la guerre dans leur jeunesse, ces personnes n'ont pas perdu l'espoir de se revoir pendant 78 longues années», a souligné dans un communiqué la porte-parole de la police russe, Irina Volk.

Selon elle, les deux femmes se sont revues en janvier à Tchéliabinsk, après que la fille de Ioulia a demandé aux forces de l'ordre de l'aider à retrouver la trace de la sœur aînée de sa mère.

Rozalina avait déjà essayé de retrouver sa sœur, sans succès, par le biais d'une émission de télévision russe visant à réunir les membres d'une même famille qui se sont perdus de vue.

La police russe, découvrant le témoignage de Rozalina sur le site de l'émission, a fait le rapprochement et contacté les deux femmes, organisant ainsi les retrouvailles.

Commémorations en vue

La Russie s'apprête à célébrer le 9 mai en grande pompe les 75 ans de la victoire alliée sur les Nazis. L'URSS a payé à l'époque un tribut particulièrement lourd, avec environ 27 millions de morts, selon les chiffres officiels russes.

La bataille de Stalingrad - aujourd'hui Volgograd - fut emblématique avec plus de 1,1 million de morts côté soviétique et environ 1,5 million de morts côté allemand, selon Moscou. Cette défaite nazie en février 1943 après six mois et demi de combats est considérée comme un tournant majeur de la guerre qui a conduit à la chute du régime hitlérien. (afp/nxp)

Créé: 07.02.2020, 15h50

Dossiers

Articles en relation

Auschwitz: les survivants lancent un avertissement

Commémoration Une cérémonie est prévue lundi à Auschwitz, 75 ans après la libération du plus meurtrier de tous les camps de la mort. Plus...

Vaste évacuation à Brindisi pour une bombe de 1941

Italie Plus de la moitié de la ville italienne a été déplacée dimanche pour permettre de neutraliser un engin explosif datant de la 2e Guerre mondiale. Plus...

La bataille des Ardennes reconstituée, 75 ans après

Belgique Dans le cadre des commémorations de la terrible offensive allemande de la 2e Guerre mondiale, des figurants rejouent la bataille à Bastogne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...