Il n'aime pas ses cadeaux de Noël et appelle la police

AllemagneLes forces de l'ordre sont intervenues chez un enfant déçu par les présents qu'il avait reçus.

Image: Archives/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un enfant allemand de neuf ans, pas satisfait des cadeaux reçus pour Noël, a appelé la police pour se plaindre, déclenchant une intervention à son domicile, selon le commissariat local.

Ce petit garçon vivant à Zetel, sur les rives de la mer du Nord, a composé mardi le numéro d'appel d'urgence de la police. Hors de lui, il a expliqué aux policiers qu'il n'avait pas du tout reçu les cadeaux qu'il avait commandés pour Noël.

«Les fonctionnaires sont arrivés et ont trouvé un petit garçon très en colère», a expliqué un porte-parole de la police locale cité par le journal Nordwest Zeitung.

Profitant d'une journée très calme, les policiers ont alors décidé de jouer le jeu : examen de la liste initiale, comparaison avec les cadeaux offerts et médiation familiale.

Ils ont ainsi réussi à régler le conflit en expliquant à l'enfant que le Père Noël avait probablement confondu sa liste avec celle d'un autre enfant...

Le commissariat d'Oldenburg, contacté par l'AFP, n'a pas souhaité dévoiler le contenu de la liste de l'enfant au Père Noël. (afp/nxp)

Créé: 26.12.2018, 17h19

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...