Un nouvel accident au Mont-Blanc fait trois morts

AccidentTrois personnes - deux alpinistes et leur guide - ont trouvé la mort au Mont-Blanc.

Deux alpinistes et leur guide se sont tués au Mont-Blanc

Deux alpinistes et leur guide se sont tués au Mont-Blanc Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Moins d'une semaine après le dramatique accident qui a coûté la vie à six alpinistes dans le Mont-Blanc, un guide et ses deux clients ont dévissé sur 800 mètres à l'Aiguille du Midi, portant à vingt le nombre d'alpinistes morts ou disparus depuis le début de la saison estivale.

L'accident remonterait au vendredi 15 août en fin d'après-midi, mais les corps n'ont été retrouvés que dimanche, après plusieurs reconnaissances par hélicoptère.

Les victimes sont le président de la compagnie des guides de la Vanoise (Savoie), âgé d'une cinquantaine d'années, et ses deux clients de la région parisienne.

Les trois alpinistes projetaient d'effectuer la traversée de la Vallée Blanche après une nuit au refuge des Cosmiques (3613 mètres), un «parcours d'alpinisme glaciaire magnifique et tout à fait accessible», selon Denis Crabières, président du Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM).

Mais les compagnons de cordée ont été emportés avant même d'entamer leur course d'alpinisme. Ils «ont vraisemblablement dévissé depuis l'arête» de l'Aiguille du Midi (3842 mètres), avant même d'avoir rejoint le refuge, selon le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.

Une chute de plus de 800 mètres

«La chute de plus de 800 mètres ne leur a laissé aucune chance», a-t-il dit.

Les causes exactes de leur chute n'étaient pas connues lundi matin. «Des investigations sont encore en cours (...) Il est possible qu'une corniche de neige ait cédé sous les pas de la cordée empêchant le guide de retenir ses clients», a indiqué le PGHM.

Cet itinéraire est emprunté chaque année par des milliers d'alpinistes effectuant des courses en montagne depuis le téléphérique de l'Aiguille du Midi. Les skieurs souhaitant descendre la Vallée Blanche doivent aussi passer par cette arête vertigineuse.

Facile techniquement, cet itinéraire «peut se révéler dangereux dans certaines circonstances», selon Denis Crabières. «La trace peut disparaître en fonction des conditions météo», souligne-t-il.

Les deux alpinistes étaient encadrés par «un guide expérimenté» qui avait «25 années d'expérience», a indiqué Denis Crabières selon lequel «il était difficile de faire meilleur connaisseur du milieu».

20 morts ou disparus depuis le début de la saison

Ce nouveau drame de la montagne porte à 20 le nombre des morts ou disparus depuis le début de la saison estivale dans le massif du Mont-Blanc, après l'accident qui a coûté la vie à cinq stagiaires de l'UCPA et leur guide, mardi dernier.

Quatre hommes et une femme, des Français âgés de 27 à 45 ans, qui participaient à un stage de perfectionnement de deux semaines, accompagnés par un guide de 42 ans, avaient été tués après une chute de 250 mètres. Leurs corps avaient été retrouvés le lendemain.

L'année 2014 pourrait ainsi se révéler être une des plus meurtrières depuis dix ans en Haute-Savoie. Sur tous les massifs du département, il n'y a qu'en 2012 (20 morts et un disparu) et en 2008 (16 morts et 8 disparus) qu'on avait dénombré autant de victimes en alpinisme, deux années marquées par des avalanches meurtrières sur le Mont-Blanc du Tacul et le Mont Maudit.

Lors d'une année ordinaire, on dénombre de dix à quinze alpinistes morts ou disparus en Haute-Savoie.

Risques inhérents à la montagne

Les conditions d'enneigement et la météo ne sont pas particulièrement difficiles cet été, selon les professionnels de la montagne, qui imputent cette «série noire» aux risques inhérents à la montagne.

«La montagne comporte toujours des aléas très forts», souligne Eric Fournier, maire de Chamonix, qui remarque que les deux derniers accidents ont eu lieu sur «des terrains faciles avec des gens expérimentés».

«Ce sont deux coups de pas de chance, deux accidents qui nous assomment. C'est terrible», a-t-il ajouté.

L'élu appelle toutefois à ne pas stigmatiser la pratique de l'alpinisme. Et de souligner que «d'autres sports et loisirs ont des bilans autrement plus terribles».

Lors de l'été 2012, 497 morts accidentelles par noyade avaient ainsi été répertoriées par l'Institut national de veille sanitaire (INVS). (afp/nxp)

Créé: 18.08.2014, 07h15

Dossiers

Articles en relation

«Des miracles, il y en a tous les jours au Mont-Blanc»

Reportage Dernière étape avant l’ascension finale, le refuge du Goûter voit malheureusement arriver trop de personnes mal préparées ou qui débarquent sans avoir réservé. Nous sommes partis sur les traces de ces fous du Toit de l’Europe. Plus...

Mont-Blanc: les six alpinistes auraient dévissé

Cordée mortelle Les premiers éléments de l'enquête sur la cordée mortelle dans le massif du Mont Blanc vont dans le sens d'un dévissage et permettent d'écarter la thèse de l'avalanche. Plus...

Un alpiniste retrouvé mort dans les Hautes-Alpes

France Le corps d'un Espagnol a été découvert dans le massif des Ecrins. Il était parti seul faire l'ascension de la Barre des Ecrins, jugé «très difficile». Plus...

Deux alpinistes se tuent au Mont-Blanc

France Deux alpinistes ont fait une chute mortelle dimanche après-midi dans le secteur de la Dent du Géant, dans le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris de sources concordantes. Plus...

Le corps d'un alpiniste retrouvé 32 ans plus tard sur le Mont-Blanc

Montagne Le corps d'un alpiniste de 23 ans, disparu en 1982, a été retrouvé la semaine dernière sur le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris mardi auprès du peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...