L'enquête sur le train Paris-Limoges se poursuit

Catastrophe ferroviaireLes enquêtes sur le déraillement du train Paris-Limoges se concentrent désormais sur les raisons pour lesquelles une éclisse, pièce métallique d'une dizaine de kilos, s'est détachée des rails.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur place, les opérations de dégagement des voies se sont achevées lundi. La dernière voiture du convoi accidenté a été relevée en fin de journée pour être évacuée.

Alors que la vétusté du réseau est pointée du doigt, le président de Réseau ferré de France (RFF), Jacques Rapoport, a assuré que le vieillissement des équipements ferroviaires nuisait à la performance du réseau mais pas à la sécurité, affirmant sur France Info qu'«il n'y a pas de lien entre l'âge d'un équipement et sa sécurité».

Il a réaffirmé que son groupe, qui gère le réseau ferré français, et la Société nationale des chemins de fer (SNCF) assumeraient leurs responsabilités après cet accident, alors que dix personnes étaient toujours hospitalisées en fin de journée.

Réseau vieillissant

Les trois enquêtes en cours, qui «vont prendre du temps», «nous diront s'il y a de nouvelles mesures, des adaptations, des changements de méthode, des efforts complémentaires à faire et nous les ferons», a déclaré M. Rapoport, estimant que le transport ferroviaire était «parfaitement fiable aujourd'hui en France», vu «le nombre infinitésimal» d'incidents ferroviaires.

«Il est exact que le réseau ferroviaire français a vieilli» ces trente dernières années " et «sur 54'000 km de voies, nous avons 3000 km de ralentissements» imputés à ce vieillissement, a néanmoins reconnu le patron de RFF sur LCI. «L'enjeu n'est pas d'augmenter les investissements, mais de les pérenniser dans la durée».

Dans une interview au quotidien Libération, le vice-président de la région Ile-de-France chargé des transports, Pierre Serne (Europe Ecologie-Les Verts), a pour sa part souligné «l'absolue nécessité d'investir rapidement» dans le réseau de transports franciliens, qui date, selon lui, en partie d'«avant-guerre».

Trafic perturbé

Trois jours après le déraillement du Paris-Limoges, le trafic des trains Intercités était «fortement perturbé» lundi et le restera mardi au départ et à l'arrivée de la gare Paris-Austerlitz vers le centre et le sud-ouest, selon la SNCF.

Dans l'Essonne, aucun RER C n'a circulé lundi entre Savigny-sur-Orge et Brétigny et la SNCF prévient également que la circulation sur cette ligne «restera fortement perturbée au sud de Juvisy» jusqu'au 22 juillet «durant les travaux de rétablissement des installations de Brétigny-sur-Orge».

La mairie a ouvert jusqu'à mercredi une cellule de soutien psychologique. (ats/nxp)

Créé: 15.07.2013, 22h28

Articles en relation

Les photos de la pièce qui a renversé le Paris-Limoges

Drame ferroviaire La SNCF a diffusé dimanche des photos des rails endommagés et rejeté toute «anomalie mécanique». Plus...

Comment le train Paris-Limoges a déraillé

Drame ferroviaire Une pièce de métal défaillante dans l'aiguillage de la voie sur laquelle circulait le train accidenté vendredi en gare de Brétigny-sur-Orge serait à l'origine de l'accident. Plus...

Déraillement: pronostic réservé pour deux blessés

Brétigny-sur-Orge Le responsable du SAMU de Paris, le professeur Pierre Carli, a annoncé samedi que le pronostic restait «réservé pour deux blessés» de la catastrophe ferroviaire survenue la veille sur le Paris-Limoges. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...